À la une

  • Enfants abîmés, familles d’accueil éreintées : quand la protection de l’enfance dysfonctionne

    Dans le Doubs l’effectif des familles d’accueil à chuté de 14 % en 6 ans et les départs s’accélèrent ces derniers mois. Mais cette réalité se retrouve dans la plupart des départements français, où des voix s’élèvent, mais où les lignes ne bougent pas beaucoup, comme le rappelle la Cour des comptes dans son dernier rapport thématique. Photo : CG
    Les professionnels le subissent et le dénoncent : les moyens alloués à l’aide sociale à l’enfance (ASE) ne suffisent pas. Aujourd’hui, encore plus qu’hier, les places manquent pour accueillir les enfants toujours plus nombreux en foyers ou en familles d’accueil. Il faut parfois attendre plusieurs mois avant qu’une mesure de placement soit effective et qu’une place se libère. L'état de santé des enfants de l'ASE se dégrade, le recours aux médicaments devient courant pour calmer les angoisses, il n'y a pas assez de monde pour prendre soin d'eux et la pression s’accentue tant sur les familles d’accueil que sur les salariés de l’ASE.
  • Il y a cinquante ans sortait Orange Mécanique…

    Orange Mécanique (A Clockwork Orange), le film culte et subversif de Stanley Kubrick avait droit à son avant-première il y a près de cinquante ans, le 19 décembre 1971. L’occasion d’un retour sur sa genèse, les interprétations et les polémiques autour de ce film qui fait date dans l’histoire du cinéma et qui est toujours censuré dans certains pays.
  • Le pseudonyme

    Cinéma « Les 400 coups d’Angers »
    D’où sort-il ton macchabée ? interroge le rédacteur en chef. Fred n’en sait fichtre rien. Les crimes obéissent à des lois étranges. On avait retrouvé le corps d’une jeune femme dans un étang, à vingt kilomètres de toute habitation. Aucune trace de pneus sur le chemin. Aucune brindille sur le lieu du meurtre. C’est à croire […]
  • Le cinéma a 125 ans : Premières projections et premiers tournages à Besançon

    Alors que les frères Lumière se passionnent pour de nouvelles inventions, par un beau jour de printemps, la première projection a lieu en 1896 à Besançon au Square Saint-Amour. Et dès 1908, des caméras tournent de petites scènes de fiction. Premiers films, premiers truquages puisque le cinéma permet désormais de regonfler un homme passé sous un rouleau compresseur avec une pompe à vélo !
  • 125 ans après, de la photographie à l’invention du cinéma

    Auguste et Louis Lumière.
    Louis Lumière a inventé le cinéma à partir du mécanisme de la machine à coudre. Auguste a inventé le tulle gras pour soigner les brûlures. Louis, la photo en couleur avec de la fécule de pomme de terre. Auguste s’est spécialisé dans le milieu médical. Incroyables inventeurs, les frères Lumière n’ont eu de cesse de faire des recherches. 125 ans après la première projection cinématographique, nous allons vous raconter, en deux épisodes, une partie de la belle aventure du cinéma à Besançon.

Articles récents