À la une

  • L’urgence sociale devant les prud’hommes de Lons-le-Saunier

    Me Stucklé dans la cour du tribunal : Si on me dit que je suis dans l'ancien monde et que depuis la loi du 5 août on peut sanctionner sans procédure, je peux jeter ma robe d'avocat... »
    L'une n'envisage pas de rester sans travail. Seule avec de grands enfants, l'autre ne sait « pas comment faire » et se dit « en insécurité psychologique ». Ces deux travailleuses sociales dont le contrat et le salaire ont été suspendus parce qu'elles ne sont pas vaccinées, espèrent que la juridiction les réintégrera le 2 novembre, comme l'ont déjà fait dans une autre affaire les prud'hommes de Saint-Brieuc, en attendant les nombreux mois nécessaires à l'examen d'une question prioritaire de constitutionnalité décidée par les prud'hommes de Troyes le 4 octobre. D'autres audiences sont annoncées à Besançon et Vesoul.
  • Questions de genre… A quel sein se vouer ?

    Les termes récemment employés par les tenants des nouvelles générations pour exprimer les diversités sexuées semblent manifester un caractère passablement volatil et abstrait, alors que les termes plus anciens offrent de leur côté davantage de connotations charnelles...
  • Prédateurs : « contrer la morosité française »

    septembre 2020 - Abruzzes, Italie - Photo de Mahikan RAYDELET BAILLE SALINS
    On connaît de mieux en mieux le rôle crucial joué par les prédateurs sur l'équilibre des écosystèmes. Pour vulgariser et faire partager ces connaissances souvent méconnues, voire combattues, par certains milieux qui refusent la cohabitation, le festival « Vous avez dit prédateurs ? » se tient du 22 au 24 octobre à Lons-le-Saunier. Son inspirateur, le naturaliste Patrice Raydelet, revient sur trente ans d'engagement.

Articles récents

  • L’urgence sociale devant les prud’hommes de Lons-le-Saunier

    Me Stucklé dans la cour du tribunal : Si on me dit que je suis dans l'ancien monde et que depuis la loi du 5 août on peut sanctionner sans procédure, je peux jeter ma robe d'avocat... »
    L'une n'envisage pas de rester sans travail. Seule avec de grands enfants, l'autre ne sait « pas comment faire » et se dit « en insécurité psychologique ». Ces deux travailleuses sociales dont le contrat et le salaire ont été suspendus parce qu'elles ne sont pas vaccinées, espèrent que la juridiction les réintégrera le 2 novembre, comme l'ont déjà fait dans une autre affaire les prud'hommes de Saint-Brieuc, en attendant les nombreux mois nécessaires à l'examen d'une question prioritaire de constitutionnalité décidée par les prud'hommes de Troyes le 4 octobre. D'autres audiences sont annoncées à Besançon et Vesoul.
  • Questions de genre… A quel sein se vouer ?

    Les termes récemment employés par les tenants des nouvelles générations pour exprimer les diversités sexuées semblent manifester un caractère passablement volatil et abstrait, alors que les termes plus anciens offrent de leur côté davantage de connotations charnelles...
  • Prédateurs : « contrer la morosité française »

    septembre 2020 - Abruzzes, Italie - Photo de Mahikan RAYDELET BAILLE SALINS
    On connaît de mieux en mieux le rôle crucial joué par les prédateurs sur l'équilibre des écosystèmes. Pour vulgariser et faire partager ces connaissances souvent méconnues, voire combattues, par certains milieux qui refusent la cohabitation, le festival « Vous avez dit prédateurs ? » se tient du 22 au 24 octobre à Lons-le-Saunier. Son inspirateur, le naturaliste Patrice Raydelet, revient sur trente ans d'engagement.
  • Separateur
  • « First Cow », à l’Ouest des gâteaux

    Prix du Jury au Festival de Deauville en 2020, le film de Kelly Reichardt est un vrai-faux western, une fable américaine sur la loyauté, l’amitié, le pouvoir, l’exploitation, et la création d’un nouveau monde, pas si glorieux... Sortie le 20 octobre.
  • « Tout nous sourit », surtout la vie

    Le film de Mélissa Drigeard est un faux vaudeville, bien plus sensible qu’une simple comédie familiale. Un couple à qui effectivement tout sourit, une belle famille, trois enfants, un bon boulot… Et un amant ou une maîtresse chacun. Sortie le 20 octobre.
  • Pour une diplomatie entre mammifères…

    Dessin Alexis Nouailhat
    La Société française pour l'étude et la protection des mammifères tient son colloque annuel les 23 et 24 octobre à Lons-le-Saunier sur le thème « coexistence, cohabitation et partage des territoires ». Co-organisé avec Jura Nature Environnement et le Pôle Grand prédacteurs, cet événement scientifique propose des conférences et des débats sur le loup, le lynx, le blaireau, l'ours, ou encore le castor dont la présence dans le Jura a conduit à des actions concertées pour que les conflits de voisinage et d'usages se règlent en toute diplomatie.