Le syndicalisme ébranlé par l’état d’urgence sanitaire

Coincés entre une défense de principe de la vaccination et une hostilité à l'obligation vaccinale, les syndicats ont été pris de court par la loi du 5 août. Certains n'ont pas analysé, ou alors bien tard, les atteintes graves aux garanties de l'Etat social. Au point de brouiller les critiques relatives à l'aggravation des conditions de travail à l'hôpital ou dans la médecine libérale tout en peinant à accompagner des salariés suspendus privés de salaire. Un comble pour des défenseurs historiques du monde du travail. Les partis de gauche, qui ont voté contre la loi, sont pour leur part piégés par le risque d'être accusés d'être antivax...

Photo d'archives

Où est la gauche ? Où sont les syndicats ? Où sont ceux qui se sont historiquement donné pour mission de défendre le monde du travail dont les partis de gauche et le syndicalisme sont issus ? Ces questions, on les entend souvent dans les conversations des électeurs lassés des divisions et de l’impuissance. On les entend depuis quelques années lors des protestations de rue, que ce soit mezzo voce lors de rassemblements de Gilets jaunes avant le covid, ou plus récemment dans les défilés anti passe sanitaire (où l’on croise aussi des citoyens très à droite), et il y a un mois dans les manifestations du 5 octobre pour l’emploi, les salaires et contre la précarité organisées par l'intersyndicale FSU-CGT-FO-Solidaires et des organisations de jeunesse qui n'ont pas drainé les foules entrevues lors des mouvements contre les lois El Khomri ou Macron du quinquennat Hollande.

Y a-t-il démobilisation, lassitude,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !