Des ONG s’invitent dans la révision du cahier des charges de l’AOP comté

Réunissant des associations de pêche et de défense de l'environnement, le collectif SOS Loue et rivières comtoises propose douze mesures pour que la filière intègre les enjeux du réchauffement climatique et de la pollution des sols et des eaux. Parmi elles le passage intégral en bio d'ici cinq ans…

aop

Le document d'une trentaine de pages s'intitule Pour un comté soutenable en équilibre avec son territoire et ses hommes. Il présente par le menu douze mesures destinées selon ses auteurs à permettre au roi des fromages du massif jurassien de s'inscrire dans le plus ambitieux des cinq scénarios potentiels décrits par une étude de la DRAAF qui fait plancher un groupe de travail composite sur les perspectives de la filière à l'horizon 2030, celui de « l'excellence environnementale ». 

Aux yeux de Marc Goux, qui anime SOS-Loue et rivières comtoises (SOS-LRC); c'est le seul scénario raisonnable au regard des menaces que font peser la pollution des rivières et le réchauffement climatique. Il rappelle que la première mesure, le retour à l'autonomie alimentaire du bétail, est déjà un objectif « annoncé par le CIGC dès 2014, concrétisé par la création des prix de la vache meilleure fourragère et de l'autonomie alimentaire des troupeaux...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !