Armistice, nous voilà !

Le discours mémoriel classique du 11 Novembre brosse le portrait de soldats dont le rôle consiste surtout à survivre - ou mourir - dans les pires conditions sur un terrain de boue et de sang, tout cela pour un résultat militaire nul, ce qui en fait le symbole de l’inanité de toute guerre industrielle.

Otto Dix, Assaut sous les gaz, 1924, Musée historique allemand, Berlin

Pour commencer, une chanson :

Par milliers,Venez, chers écoliers,Que notre chant dès l’aube retentisse....La France en nous met sa joie et sa richesse,Surtout il fautQue le cœur soit haut ;La France aura besoin de nous bientôt...Quelque jour,Pour elle emplis d’amour,Si la Patrie, enfants, nous crie : Aux armes !Quelque jour,Pour être emplis d’amour,Nous marcherons au rythme du tambour,Sonnez, clairons,Et nous marcherons,Pieux vengeurs de son sang et de ses larmes,Sonnez, clairons,Et nous marcherons,Nous marcherons pour elle, et nous vaincrons.

Education/chair à canon ?

En avant la musique Le chant des Ecoliers Français (1896)

C’est bien joli la musique, mais... durant la guerre 1914 -1918, c’est plus du quart des jeunes Français âgés de 18 à 27 ans qui sont morts.

Au bout du compte, tous...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !