Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

À la Une

/ Guillaume Clerc

La préfecture du Doubs vient de rédiger un arrêté d’interdiction de manifester à proximité de la plateforme Easydis de Besançon. Dans la nuit de jeudi à vendredi, quelques heures après l’immense manifestation contre le système de retraite et quelques blocages de la circulation vers Micropolis, une trentaine de manifestants, Gilets jaunes ou non, s’étaient rendus à 3h du matin sur le site logistique Easydis pour empêcher les camions de sortir du site ou d’y rentrer. Ils ont bloqué le site deux heures avant de partir d’eux-mêmes, et alors que la police était sur place.

Accès libre

/ Daniel Bordür

Plus de 2000 manifestants (3500 selon la CGT) ont défilé dans la préfecture du Jura contre la réforme des retraites. En marge de cette démonstration de force, CGT et gilets jaunes ont rivalisé pour figurer en tête du cortège. Une assemblée générale est programmée samedi matin pour débattre de la suite. 500 manifestants ont défilé le matin à Saint-Claude.

/ Daniel Bordür

Enseignante-chercheuse à la Sorbonne jusqu'en 1990, elle s'est éteinte le mois dernier à 95 ans. Ancienne résistante, elle fut l'une des premières sociologues à s'intéresser aux femmes au travail et aux rapports sociaux de sexe, avant de s'orienter vers les sciences de l'éducation dont elle devint une sommité reconnue. Elle a travaillé au début de sa carrière au CNRS à Besançon, publiant notamment une étude sur les travailleurs de l'horlogerie.

/ Michèle Tatu

Caméra à l’épaule Ladj Ly a filmé la banlieue de Monfermeil comme aucun cinéaste ne l’a filmée. Dans « Les Misérables » le cinéaste rageur révèle la cité, pulvérise les clichés et dessine un monde où les différentes altérités construisent un équilibre en compensant tant bien que mal les carences politiques et sociétales…

Accès libre

/ Danièle Secrétant

Où l'on retrouve le Commissaire Morteau, enneigé jusqu'au cou dans une affaire qui menace le bon déroulement de la Transjurassienne, course de fond mythique, sur laquelle plane une menace : Il y aura du sang sur la neige, prévient un informateur anonyme. Un premier mort et plusieurs suspects. S'agit-il d'une affaire de cœur ? De sexe ? De rivalité sportive ? Il faut toute la ruse et le professionnalisme du vieux flic Morteau, pour démonter le mécanisme d'un meurtre diablement bien monté. Neige, froid, gastronomie… un roman à lire au coin du feu, en imaginant quand même que l'on participe à la Transjurassienne. 

Accès libre

L’autre planète des singes

cinéma

Mercredi 4 décembre 2019

/ Patrick Tardit

Dans la profusion des films d’animation de fin de l’année, « Le voyage du Prince » (sortie le 4 décembre) est une œuvre à part, une proposition belle et intelligente. Une fable humaniste et écologiste avec de la magie, de la poésie, et de l’humour, que l’on doit à Jean-François Laguionie qui a coréalisé ce film avec Xavier Picard. Réalisateur notamment de « L’île de Black Mor », « Le Tableau », et du magnifique « Louise en hiver » (une vieille dame survit seule après l’été dans une petite ville de bord de mer), Laguionie (né à Besançon) a reçu un Cristal d’honneur au dernier Festival du film d’animation d’Annecy.

Accès libre

/ Guillaume Clerc

Les militants d’ANV COP21 et d’Extinction Rebellion ont organisé une action massive de désobéissance civile à Besançon. Ils déclarent « l’état d’urgence climatique et sociale », et entendent « dénoncer une société de surproduction dont le “Black Friday” est le symbole ». À près de 200 personnes, ils sont parvenus à bloquer pendant près de 3 heures, non sans de vives tensions, les entrées du Géant casino à Chateaufarine et à mener ensuite une action beaucoup plus festive l’après-midi aux Passages Pasteur en centre-ville.

/ Daniel Bordür

La campagne nationale Stop Amazon et son monde, destinée à faire pression sur les gouvernements pour qu'ils taxent vraiment les GAFAM, a été relayée par ATTAC-Jura qui a recouvert des vitrines fermées d'affichettes percutantes et proposé à des commerçants d'appuyer leur action. Le libraire Philippe Guyot-Jeannin explique pour sa part qu'un emploi créé par Amazon en détruit 18 dans son secteur… 

Appel pour l'abandon des poursuites contre deux collaborateurs de presse à Besançon

tribune
Lundi 9 septembre 2019 / La rédaction

De Marie-Guite Dufay à Edwy Plenel en passant par Barbara Romagnan et Aurélie Trouvé, Claire Arnoux, Nicolas Bodin et Anne Vignot, 122 personnalités locales, régionales et nationales, des écrivains et des militants, des associations et des syndicats sont les premiers signataires de ce texte qui considère que le renvoi devant le tribunal correctionnel d'un correspondant de Factuel et d'un reporter de Radio BIP est une instrumentalisation de la justice par le pouvoir politique. 

Accès libre

Accusé d’« agression » et de vols de tracts par son opposante, le maire de Vesoul nie

controverse
Mardi 19 novembre 2019 / Guillaume Clerc

Marie-Dominique Aubry, la candidate Les Républicains aux municipales de Vesoul, a déposé une main courante au commissariat contre le maire, Alain Chrétien, un ancien de son camp aujourd’hui candidat LREM à sa succession. Elle l’accuse de s’être présenté comme un officier de police judiciaire auprès d’un de ses soutiens qui distribuait des tracts, de l’avoir intimidé, agressé, fait ouvrir son sac et volé les tracts qui lui restaient. Lui nie farouchement ces accusations, mais les faits décrits dans la main courante déposée sont des délits, ce qui signifie qu’une enquête judiciaire est certainement en cours.
[Edit] Le bénévole qui distribuait des tracts affirme dans l'Est Républicain ne pas avoir subi d'agression ou d'humiliation, mais maintien avoir rencontré le maire et que celui-ci lui ai demandé d'arrêter la distribution. Fragile psychologiquement, il estime avoir été instrumentalisé et quitte l'équipe de campagne de Marie-Dominique Aubry.

Gilets jaunes : regain de mobilisation pour l’anniversaire et 2 reporters de Bip interpellés

reportage
Lundi 18 novembre 2019 / Toufik-de-Planoise

Le mouvement célébrait ce week-end la première année d’existence d’une protestation populaire et horizontale « contre la vie chère » qui se matérialisait un certain 17 novembre. Reprise des ronds-points et manifestation auront ponctué ces deux jours d’anniversaire marqués par un regain du nombre de manifestants, qui a culminé à 500 participants lors du défilé de samedi à Besançon. La situation s’est tendue dimanche, quand les gendarmes mobiles ont évacué le rond-point de Mallarmé et où deux reporters de Radio bip ont été brièvement interpellés.

Accès libre

Deux maires anti-pesticides devant la justice

reportage
Vendredi 15 novembre 2019 / Sonia Pignet

Comme partout en France, plusieurs communes franc-comtoises ont pris des arrêtés pour limiter ou interdire l’usage de produits phytosanitaires sur leur territoire. Jeudi 14 novembre, il n’y avait pas un maire devant la justice à Besançon, mais deux. Emmanuel Cretin de Nans-sous-Sainte-Anne, qui a bénéficié du soutien d’une centaine de personnes et Michel Piernavieja de St-Julien-lès-Montbéliard, seul devant le tribunal administratif pour défendre son arrêté attaqué par la préfecture.

« On n’a pas d’autres choix que de faire confiance au peuple »

compte-rendu
Jeudi 14 novembre 2019 / Guillaume Clerc

Les Insoumis entrent en campagne à Besançon avec l’annonce d’une liste ouverte : Besançon verte et solidaire. Ils refusent de s’associer à l’Equipe, qui réunit plusieurs forces de gauche issues de la majorité actuelle au conseil municipal et font part de leur souhait de faire table rase en invoquant une « révolution citoyenne ». Plusieurs appels du pied ont été lancés aux Gilets jaunes, dont certains sont à la France Insoumise, tandis que la joute est lancée avec Éric Alauzet au sujet de la gratuité des transports en commun, un des socles de leur programme.

Factuel et Le Compost interdits de réunion LREM

reportage
Mercredi 13 novembre 2019 / Toufik-de-Planoise

Une réunion du parti LREM s’est tenue samedi à Besançon sur fond de tensions internes au sujet des municipales. Un contre-rassemblement s’était également formé, donnant lieu à des tensions extrêmement vives. Surtout, un « tri » a été orchestré par les organisateurs, choisissant quels médias avaient le droit de couvrir l’événement. Notre rédaction a été privée d’exercer son activité, pour la première fois lors d’une réunion politique. Samedi dernier, ce fut aussi le cas de notre confrère du Compost.

Accès libre

Mon père, ce tueur

chronique
Mercredi 13 novembre 2019 / Danièle Secrétant

Le père de Thierry Crouzet, Jim, était un tueur. À sa mort, il lui a laissé une lettre que l'auteur a mis trois ans avant d'oser l'ouvrir, de peur "qu'elle m'explose à la figure". Un récit autobiographique autour de la figure ce ce père terrifiant embarqué dans la guerre d'Algérie. Une guerre dont il ne revient pas indemne. Un récit troublant, parce qu'intime. Un récit qui nous fait nous interroger sur nos propres héritages. Qu'est-ce qu'on garde ? Qu'est-ce qu'on laisse tomber dans les oubliettes de la mémoire ?

Accès libre

"Partir ou périr ? L'étouffante équation existentielle"... Entretien avec Fidèle Goulyzia

entretien
Dimanche 10 novembre 2019 / Danièle Secrétant

Le journaliste ivoirien, Fidèle Goulyzia, sort un premier roman, Tchapalo Tango (Éditions Captiot). Un roman dans lequel Paul Stokely, nom de plume d'un journaliste qui pourrait être le frère jumeau de Fidèle Goulyzia, doit fuir son pays, le Dougoutiana. Magouilles politiques, compromissions, sexe, monde du journalisme… Pour couronner le tout : un attentat. Paul Stokely a sans doute trop remué la vase. On lui fait porter le chapeau ! Dans un entretien à Factuel, il revient sur son Itinéraire, de la Côte d'Ivoire à Besançon. Itinéraire d'un journaliste, vers le monde du roman.

Accès libre

communiqué

Factuel.info et Radio BIP/Média25 ne se laisseront pas intimider

Lundi 20 mai 2019 / La rédaction

Toufik-de-Planoise et Alex, respectivement correspondant local de presse à Factuel et reporter bénévole à Radio BIP/Média 25, ont été placés en garde-à-vue ce lundi matin au commissariat de police de Besançon dont ils sont sortis peu avant 18 heures. Choquées, mais également déterminées à défendre la liberté de la presse, nos deux rédactions se sont rencontrées et ont décidé de signer un communiqué commun.

Accès libre

chronique

Vis et deviens... La voie de la truite

Mercredi 27 novembre 2019 / Danièle Secrétant

"On pense être maître de notre vie en toutes circonstances alors qu’une foule de petits détails bouleverse en permanence notre destin à notre insu." Polar et nature. Le nouveau roman de Philippe Kœberlé, Vis et deviens, remonte dans le temps, jusqu'à l'enfance de Séverin Menigoz, le héros principal de ses quatre précédents polars. Un récit souvent émouvant, toujours porté par le respect de la nature, par le souci de sa préservation. Depuis tout petit, Séverin Ménigoz suit "la voie de la truite".

Accès libre

reportage

« Il faut reprendre les revendications de base et les ronds-points ! »

Dimanche 27 octobre 2019 / Toufik-de-Planoise

Ce vendredi, la troisième nuit jaune bisontine entendait redonner toute sa place à l’occupation des ronds-points. Comme aux premières heures, il y’a bientôt un an. Un arrêté préfectoral interdisant la manifestation à Beurre, Chalezeule, Chateaufarine et Ecole-Valentin, les Gilets jaunes se sont reportés sur Micropolis-Planoise, où ils ont pu se retrouver sans être inquiétés et effectuer des barrages filtrants et des feux de joie. Le lendemain, l’acte 50 des Gilets jaunes a dénoncé le classement sans suite de la plainte déposée par Mathias, qui avait reçu un coup de matraque dans la tête.

Accès libre

compte-rendu

Maxime Renahy : « mon parcours, c’est aussi ce côté anar’ propre à Besançon »

Jeudi 24 octobre 2019 / Toufik-de-Planoise

Invité par « l’espace politique d’innovation » (EPI) - un think tank local fondé en 2001, l’ancien espion de la DGSE venait raconter son expérience et présenter son livre « Là où est l’argent. » L’ouvrage caracole à 10 000 exemplaires vendus en six mois, une prouesse pour le sujet « éco » et la confidentialité de l’auteur. Au foyer de la Cassotte, c’est l’effervescence des grands jours ; plus de 80 personnes ont fait le déplacement, parfois de Haute-Saône et du Jura, pour assister à cette conférence.

Accès libre

cinéma

Agnès Varda cinéaste engagée, hommage à Pontarlier

Mercredi 23 octobre 2019 / Michèle Tatu

La Rencontre de cinéma organisée par le Ciné-club Jacques Becker  du 29 octobre au 3 novembre à Pontarlier sera consacrée au cinéma au féminin. Ouverture le 29 octobre avec deux journées en hommage à Agnès Varda…

Accès libre

reportage

Lons-le-Saunier : Edouard Philippe débat des retraites sous protection policière

Lundi 21 octobre 2019 / Daniel Bordür

Le Premier ministre a discuté avec une centaine de personnes sélectionnées sous une protection policière dissuadant autant de manifestants de s'approcher. Il tente de rassurer en disant vouloir préserver le système par répartition, mais n'est pas cru par les protestataires quand il dit refuser la capitalisation… Très curieusement, Factuel n'a pas pu assister aux débats.

compte-rendu

L’Équipe parvient (presque) à rassembler la gauche à Besançon

Lundi 14 octobre 2019 / Guillaume Clerc

Cette fois l’Équipe est au complet. Presque toutes les grandes forces politiques de la gauche et de l’écologie bisontines se sont réunies samedi au grand Kursaal pour marquer leur entrée en campagne. Cette liste rassemblera donc l’association des anciens du Front de gauche, A gauche citoyen, le Parti communiste français, le mouvement Générations-s, le PS et EELV. Il n’y a guère que La France insoumise qui manque à l’appel.

reportage

Une manif’ gilets jaunes en demi-teinte

Dimanche 13 octobre 2019 / Toufik-de-Planoise

Ils étaient moins d’une centaine ce samedi à déambuler dans les rues de Besançon, et ce malgré l’absence d’autres appels régionaux en Bourgogne–Franche-Comté. Un acte 48 synonyme de mobilisation locale la plus chétive depuis le début du mouvement, après le rassemblement d’envergure du samedi 5 octobre ayant culminé à près de 700 participants. Outre une réduction constante du noyau dur observée depuis environ six mois, le contexte a fortement joué sur cette déperdition.

Accès libre

analyse

General Electric : l’Etat attaqué en justice, l'usine bloquée

Mercredi 9 octobre 2019 / Guillaume Clerc

Les syndicats de General Electric ont saisi la justice pour faire reconnaitre la responsabilité de l’État dans l’annonce du plan social de 792 postes qui toucherait les sites de production des turbines à gaz de Belfort. Ils réclament 50 millions de dommages et intérêts pour le préjudice subi par la non-action de l’État pour faire respecter l’accord de 2014 qui conditionnait la vente de la branche énergie d’Alstom à GE. D’autres procédures similaires devraient suivre, notamment de la part de la ville de Belfort et de la région Bourgogne-Franche-Comté. Sur le terrain, l’échéance judiciaire apparait bien longue face à l’imminence des licenciements et les salariés sont passés à l’offensive. Les sites de Belfort et de Bourgogne sont complètement bloqués depuis hier, une grande manifestation est prévue le 19 octobre.

reportage

Les agriculteurs contre la stigmatisation acharnée

Mercredi 9 octobre 2019 / Sonia Pignet

À l’initiative de la FNSEA et des JA, plusieurs manifestations et opérations escargot ont eu lieu partout en France mardi 8 octobre. Ils protestaient contre le marché commun Mercosur et pour dire leur colère face à ce qu’ils considèrent comme de l’agribashing. Reportage en Haute-Saône, où 170 tracteurs ont convergé vers midi non loin de Vesoul.

reportage

Lons-le-Saunier : l'archéologie au secours des anti-malbouffe ?

Mercredi 9 octobre 2019 / Daniel Bordür

La brève occupation de l'ancien collège Montciel par des opposants au projet de construction d'un hôtel et surtout d'un fast-food Burger King juste en face d'un lycée, réactive une controverse municipale sur la malbouffe et l'aménagement urbain d'une ville en pointe en matière de restauration collective bio… En attendant le désamiantage et les travaux, un diagnostic archéologique est en cours avant d'éventuelles fouilles sur un site d'habitat gallo-romain.

brève

Des syndicats de General Electric attaquent l'Etat en justice

Lundi 7 octobre 2019 / Guillaume Clerc

Les syndicats CFE-CGC et SUD ont saisi aujourd’hui le tribunal administratif pour « mettre en cause la responsabilité de l’État français dans le non-respect de l’accord de 2014 signé avec GE ». Ils ont annoncé cette décision lors d’une AG sur le site de Belfort qui a réuni environ 600 personnes. Les élus du Territoire de Belfort et de la région Bourgogne-Franche-Comté avait annoncé qu’ils s’y associeraient.

Accès libre