Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

À la Une

/ Daniel Bordür

Combien de personnes parmi les 601 inscrites sur les listes électorales de Besançon qu'Ipsos a interrogées pour L'Est républicain et France Bleu ont répondu qu'elles voteraient pour une liste ? S'il y a autant d'abstentionnistes qu'en 2014 où ils avaient été plus de 47% au premier tour, la question est légitime : ils ne seraient que 315 sur 601 à voter… D'ailleurs, la fiche du sondage mentionne en petits caractères que les intentions de vote sont basées sur un échantillon de 300 personnes, avec une marge d'erreur faisant osciller l'écart entre 5,5 et 16,5%…

/ Toufik-de-Planoise

Fannette Charvier, députée LREM du Doubs, devait présenter ses vœux ce samedi matin à l’école des beaux-arts de Besançon. Mais attendue de pied ferme par une centaine de manifestants qui bloquaient le site, la cérémonie a dû être annulée. Ce qui n’a pas empêché l’élue de venir au contact des « perturbateurs », instaurant tant bien que mal le dialogue.

Accès libre

/ Guillaume Clerc

En pleine mobilisation contre la réforme des retraites, l’intersyndicale de Belfort avait appelé à un rassemblement devant le conseil des prud’hommes pour perturber l’audience de rentrée solennelle. La CGT et FO avaient décidé de ne pas participer à cette audience pour protester contre les suppressions de postes à venir, la complexification des requêtes, le plafonnement des indemnités, le recours accru au juge professionnel, etc. À terme, ils redoutent une « disparition pure et dure des conseils de prud’hommes. » Plus tôt dans l’après-midi, la CFDT avait obtenu la présidence, alors que la CGT la revendiquait.

/ Daniel Bordür

L'ancienne gare routière de Lons-le-Saunier est occupée depuis le 9 janvier par Julien Da Rocha, militant associatif, activiste libertaire et gilet jaune... Les tentatives policières de l'en déloger ont échoué, mais la visite d'un huissier présage d'une action judiciaire pour l'expulser. En attendant, plus de cent personnes ont rendu visite à un lieu qu'il envisage comme un vecteur de solidarité et d'éducation populaire, complémentaire des mobilisations syndicales.

/ Patrick Tardit

Le distributeur de « 3 aventures de Brooke » présente la jeune réalisatrice Yuan Qing comme « la fille chinoise de Rohmer et Hong Sang-soo ». Celle-ci revendique effectivement l’influence du cinéaste français dans son premier long-métrage, qui est un film léger, romantique, qui parle de destin, de devenir.

Accès libre

/ Guillaume Clerc

Nouveaux examens, réforme du bac, manque de moyens, stress et retraites. Les profs et les instits continuent la mobilisation dans la rue, devant les lycées et les écoles pour crier l’urgence et enfin se faire entendre. Les annonces sur l’âge pivot et les 500 millions pour revaloriser leurs salaires n’entament en rien leur détermination. Ils ont fait le calcul, cela représente 47 euros bruts par mois supplémentaires en moyenne pour chaque enseignant.

/ Daniel Bordür

Les rassemblements contre la réforme des retraites de Dole et Lons-le-Saunier étaient samedi 11 janvier empreints d'émotion et de tristesse après la disparition de la secrétaire de la FSU du Jura. Ses camarades lui ont rendu un hommage appuyé, dressant le portrait d'une femme à la personnalité hors du commun, disponible et d'une grande capacité de travail.

/ Toufik-de-Planoise

Ils étaient environ 4000 à manifester ce 9 janvier contre la réforme des retraites à Besançon, un chiffre en légère baisse par rapport aux précédents rendez-vous du mois de décembre. Les participants gardent confiance, beaucoup de professions étaient encore représentées. Certains s’étaient donné rendez-vous après la manifestation pour une action de blocage fugace de la circulation vers Micropolis. Elle s’est soldée par 14 interpellations et 7 gardes à vue.

Accès libre

Gilets jaunes et syndicats : deux luttes, même combat ?

reportage
Mardi 24 décembre 2019 / Guillaume Clerc

Entre syndicats et Gilets jaunes, c’est un peu je t’aime moi non plus. Après les déchirements des débuts, la lutte contre la réforme des retraites sonne maintenant le rapprochement. La convergence est par exemple très marquée à Belfort, encore timide à Besançon et presque inexistante à Vesoul. Mais partout, et malgré les divergences sur les modalités de la mobilisation et parfois sur les revendications, ces « deux mondes » tentent un rapprochement plus ou moins réussi, tant l’union de toutes les forces apparait indispensable pour éviter la casse du modèle social et construire une société plus juste.

Une AG souveraine pour dépasser les clivages et enraciner la lutte

compte-rendu
Samedi 14 décembre 2019 / Guillaume Clerc

Après la manifestation du 5 décembre, la première assemblée générale contre la réforme des retraites s'est tenue à Besançon où l’amphi de la Fac de lettres était plein à craquer. Entre partage d’expériences et débats passionnés, les AG se succèdent. S’étant déclarée souveraine, l'AG a dû se heurter à l’intersyndicale, par exemple sur l'horaire des manifestations. Ce n'est pas simple, mais le rapprochement entre Gilets jaunes, AG et syndicats s'opère doucement, en témoigne l' appel commun à un rassemblement ce samedi à 14h. La convergence s'installe-t-elle ?

La Dôle, 1677 mètres d'altitude, est plus longtemps enneigée que les Tuffes, 1417 mètres, où étaient prévues les deux pistes auxquelles la station a renoncé... (Photo d'archives DB)

La station des Rousses renonce à deux nouvelles pistes d'alpin

dossier
Jeudi 28 novembre 2019 / Daniel Bordür

Le projet d'extension du domaine skiable franco-suisse Dôle-Tuffes passait par la destruction de plus de 5 hectares de forêt tout en s'appuyant sur une étude climatique flinguée par le Conseil national de la protection de la nature qui avait rendu un avis défavorable. Le préfet du Jura avait cependant validé le projet. La saisine du tribunal administratif par France Nature Environnement a conduit la station à négocier la révision de ses ambitions à la baisse contre un abandon de la procédure. Mais elle cherche toujours une solution pour l'entraînement et la compétition, explique le président du syndicat mixte de développement touristique, Benjamin Benoît-Guyod.

Deux maires anti-pesticides devant la justice

reportage
Vendredi 15 novembre 2019 / Sonia Pignet

Comme partout en France, plusieurs communes franc-comtoises ont pris des arrêtés pour limiter ou interdire l’usage de produits phytosanitaires sur leur territoire. Jeudi 14 novembre, il n’y avait pas un maire devant la justice à Besançon, mais deux. Emmanuel Cretin de Nans-sous-Sainte-Anne, qui a bénéficié du soutien d’une centaine de personnes et Michel Piernavieja de St-Julien-lès-Montbéliard, seul devant le tribunal administratif pour défendre son arrêté attaqué par la préfecture.

Filles entières, filles coupées : la malédiction

chronique
Lundi 23 septembre 2019 / Danièle Secrétant

« Nommer, même crûment, est parfois la seule façon correcte de contrevenir aux désastres. Les violences faites aux filles sont des désastres individuels et collectifs. Pour que nous y mettions fin, encore devons-nous les désigner. C’est à quoi humblement, je m’attelle, avec d’autres, pour qu’on ne puisse pas dire à leur sujet “je ne savais pas” » écrit Dominique Sigaud, grand reporteur, écrivain, essayiste qui était présente à Livres dans la Boucle, à Besançon. Lors d’un café littéraire, elle a présenté son dernier ouvrage : La malédiction d’être fille.

Accès libre

Un portrait de Macron brandi à Besançon

reportage
Dimanche 22 septembre 2019 / Toufik-de-Planoise

Ils étaient plus de 1000 à fouler les rues ce samedi à Besançon, dans le cadre de la marche pour le climat rejointe par les Gilets jaunes. Après une jonction dans une avenue d’Helvétie noire de monde, le cortège s’est arrêté place Flore, où l’un des portraits réquisitionnés de Macron est même apparu. Alors que les premiers rejoignent ensuite le quartier des Vaîtes, les seconds retournent place de la Révolution au festival « Livres dans la Boucle » pour y soutenir l’apparition du lanceur d’alerte Maxime Renahy.

Accès libre

tribune

Appel pour l'abandon des poursuites contre deux collaborateurs de presse à Besançon

Lundi 9 septembre 2019 / La rédaction

De Marie-Guite Dufay à Edwy Plenel en passant par Barbara Romagnan et Aurélie Trouvé, Claire Arnoux, Nicolas Bodin et Anne Vignot, 122 personnalités locales, régionales et nationales, des écrivains et des militants, des associations et des syndicats sont les premiers signataires de ce texte qui considère que le renvoi devant le tribunal correctionnel d'un correspondant de Factuel et d'un reporter de Radio BIP est une instrumentalisation de la justice par le pouvoir politique. 

Accès libre

compte-rendu

Pas de trêve sociale pour Noël

Jeudi 26 décembre 2019 / Toufik-de-Planoise

La discussion était animée lors de l’assemblée générale du mercredi 18 décembre à Besançon, où syndicats, gilets jaunes et autonomes fixaient les objectifs et modalités du mouvement d’opposition à la réforme des retraites. Au cœur des débats, la poursuite des « hostilités » à Noël / Nouvel An alors que la prochaine mobilisation nationale est prévue le jeudi 9 janvier. Les plus téméraires ont tranché : passage à France 3, reprise du rond-point de Roche-lez-Beaupré, « invasion » d’un conseil visant la vente de Saint-Jacques, opérations péages gratuits, tractages, manifestations, protestations devant les grandes surfaces…

Accès libre

reportage

Le timide appel des syndicats aux Gilets jaunes à Besançon

Dimanche 15 décembre 2019 / Guillaume Clerc

En pleine lutte pour le retrait du projet de réforme des retraites, les syndicats bisontins ont fait un geste symbolique fort en direction des Gilets jaunes. Après une action péage gratuit jeudi dernier, ils avaient appelé à un rassemblement au même endroit et au même moment que le rendez-vous hebdomadaire des Gilets jaunes. Si des syndicalistes ont bien répondu à l’appel, le soutien reste encore très timide.

Accès libre

reportage

« La masse et l'unité : si on garde ce cadre là, on va gagner… »

Vendredi 13 décembre 2019 / Daniel Bordür

Veillée d'armes dans le Jura. La première assemblée interprofessionnelle à Lons-le-Saunier a réuni des gilets jaunes et des responsables syndicaux FSU et CGT autour d'un enjeu partagé : « faire un 17 décembre plus gros que le 5 », malgré des divergences tactiques et stratégiques après une semaine de mobilisations ininterrompues.

carnet

Disparition de Viviane Isambert-Jamati, pionnière de la sociologie

Vendredi 6 décembre 2019 / Daniel Bordür

Enseignante-chercheuse à la Sorbonne jusqu'en 1990, elle s'est éteinte le mois dernier à 95 ans. Ancienne résistante, elle fut l'une des premières sociologues à s'intéresser aux femmes au travail et aux rapports sociaux de sexe, avant de s'orienter vers les sciences de l'éducation dont elle devint une sommité reconnue. Elle a travaillé au début de sa carrière au CNRS à Besançon, publiant notamment une étude sur les travailleurs de l'horlogerie.

reportage

Blocage et occupation de commerces contre les excès du « Black Friday »

Dimanche 1 décembre 2019 / Guillaume Clerc

Les militants d’ANV COP21 et d’Extinction Rebellion ont organisé une action massive de désobéissance civile à Besançon. Ils déclarent « l’état d’urgence climatique et sociale », et entendent « dénoncer une société de surproduction dont le “Black Friday” est le symbole ». À près de 200 personnes, ils sont parvenus à bloquer pendant près de 3 heures, non sans de vives tensions, les entrées du Géant casino à Chateaufarine et à mener ensuite une action beaucoup plus festive l’après-midi aux Passages Pasteur en centre-ville.

reportage

Gilets jaunes : regain de mobilisation pour l’anniversaire et 2 reporters de Bip interpellés

Lundi 18 novembre 2019 / Toufik-de-Planoise

Le mouvement célébrait ce week-end la première année d’existence d’une protestation populaire et horizontale « contre la vie chère » qui se matérialisait un certain 17 novembre. Reprise des ronds-points et manifestation auront ponctué ces deux jours d’anniversaire marqués par un regain du nombre de manifestants, qui a culminé à 500 participants lors du défilé de samedi à Besançon. La situation s’est tendue dimanche, quand les gendarmes mobiles ont évacué le rond-point de Mallarmé et où deux reporters de Radio bip ont été brièvement interpellés.

Accès libre

compte-rendu

« On n’a pas d’autres choix que de faire confiance au peuple »

Jeudi 14 novembre 2019 / Guillaume Clerc

Les Insoumis entrent en campagne à Besançon avec l’annonce d’une liste ouverte : Besançon verte et solidaire. Ils refusent de s’associer à l’Equipe, qui réunit plusieurs forces de gauche issues de la majorité actuelle au conseil municipal et font part de leur souhait de faire table rase en invoquant une « révolution citoyenne ». Plusieurs appels du pied ont été lancés aux Gilets jaunes, dont certains sont à la France Insoumise, tandis que la joute est lancée avec Éric Alauzet au sujet de la gratuité des transports en commun, un des socles de leur programme.

reportage

Factuel et Le Compost interdits de réunion LREM

Mercredi 13 novembre 2019 / Toufik-de-Planoise

Une réunion du parti LREM s’est tenue samedi à Besançon sur fond de tensions internes au sujet des municipales. Un contre-rassemblement s’était également formé, donnant lieu à des tensions extrêmement vives. Surtout, un « tri » a été orchestré par les organisateurs, choisissant quels médias avaient le droit de couvrir l’événement. Notre rédaction a été privée d’exercer son activité, pour la première fois lors d’une réunion politique. Samedi dernier, ce fut aussi le cas de notre confrère du Compost.

Accès libre

entretien

Mon père était un tueur... Entretien avec Thierry Crouzet

Mercredi 6 novembre 2019 / Danièle Secrétant

Mon père, ce tueur. Il faut être très courageux, ou poussé par une absolue nécessité, pour écrire ce genre de récit-témoignage, qui n’a laissé que très peu de place à la fiction, dit Thierry Crouzet. Mon père était un tueur, annonce-t-il avec calme, avec même un certain étonnement dans la voix. Tel qu’il en parle, il ne s’agit pas d’un psychopathe, il s’agit d’un homme à la personnalité complexe embarqué dans une histoire elle aussi complexe : la guerre d’Algérie. Il s’agit de l’histoire partielle d’une lignée d’hommes portés vers la violence, de génération en génération.

Accès libre