Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

À la Une

Jeudi 21 juin 2018 / Daniel Bordür

Membre du Pole de compétitivité des microtechniques basé à Besançon, le cluster Innov'Health (innovation en santé) assure qu'un règlement européen entrant en vigueur dans deux ans menace des « dizaines de milliers d'emplois » en France dans un secteur employant 8000 personnes en Bourgogne-Franche-Comté. Pour sa déléguée générale Céline Bouafia, les start-up ont besoin de quatre à cinq ans de trésorerie... Un député LREM lorrain craint un impact sur la Sécurité sociale...

La Diagonale d'Aristide : le roman d'un Bisontin qui fait des parallèles

note de lecture
Mercredi 20 juin 2018 / Daniel Bordür

Jean-Louis Legalery signe un récit puisé aux souvenirs de son père, misérable orphelin victime de la vengeance sociale des bourgeois de Saint-Etienne qui ne pardonnaient pas à un artisan meneur de grève son soutien à Aristide Briand, Breton devenu député socialiste de la Loire. Un hommage qui articule judicieusement grande histoire et histoire populaire.

Urgences : « un message de découragement... »

reportage
Lundi 18 juin 2018 / Daniel Bordür

A quelques jours de la manifestation nationale du 23 juin en faveur des hôpitaux de proximité, une trentaine de comités locaux se sont réunis à Lure alors que se trame la refonte estivale du système sanitaire. Un débat a mis en lumière l'impasse dans laquelle sont les urgences alors qu'un récent « décret assassin » permet de remplacer des urgentistes par des médecins d'astreinte non spécialistes...

Toute la CGT de PSA à Vesoul en vain pour garder les 35 heures

reportage
Jeudi 14 juin 2018 / Daniel Bordür

Des délégations sont venues de Poissy et Valenciennes, Mulhouse et Sochaux car la crainte des salariés est réelle de voir généralisé au groupe le passage de 35 heures à 37 heures 45 avec une hausse de salaire inférieure à celle de l'augmentation du temps de travail accepté par FO, CFTC et CFE-CGC moyennant une prime. Les ordonnances Macron-Pénicaud facilitent les projets du groupe alors que la métallurgie allemande vient de passer aux 28 heures...

Avis de gros temps chez les Insoumis de Besançon

controverse
Mercredi 13 juin 2018 / Daniel Bordür

Les divisions entre groupes d'appui de la France Insoumise sont mises au jour avec l'invitation à débattre dans un café lancée par les Jeunes avec Macron à tous les partis. La présence du FN n'a pas dissuadé six Insoumis dont deux personnalités bisontines et une dijonnaise. Le reste de la gauche est consterné, comme le PCF (dessin ci-contre) qui refuse de « servir la soupe aux néolibéraux et aux fascistes ».

Garde-pêche passé à tabac : un procès en appel plus serein

compte-rendu
Jeudi 7 juin 2018 / Daniel Bordür

L'agriculteur du Haut-Doubs poursuivi pour violences sur un témoin de ses épandages de lisier sur la neige et le garde-pêche Patrice Malavaux venu lui donner de l'information, s'est confondu en excuses et regrets. Le parquet a requis quasiment la même peine que celle infligée en mars par le TGI de Montbéliard (3 ans dont la moitié de sursis). « Ce n'est pas le procès de l'agriculture ou de l'épandage », a assuré la défense en plaidant le sursis intégral et en insinuant une provocation...  Délibéré dans un mois.

Dominique Henry relaxée : « Un autre combat nous attend devant les députés »

reportage
Mardi 29 mai 2018 / Daniel Bordür

La cour d'appel de Besançon a cassé l'amende infligée par le tribunal de grande instance de Montbéliard à la militante pour refus de prélèvement ADN après sa condamnation pour sa participation au démontage de la ferme des 1000 vaches il y a quatre ans. Le parquet a requis la relaxe en invoquant la Cour européenne des Droits de l'Homme qui demande à la France d'amender la loi sur le fichage.

Accès libre

Le dossier qui a failli faire dérailler la majorité régionale

compte-rendu
Vendredi 25 mai 2018 / Daniel Bordür

Le retrait in extrémis de l'article 19 de la convention TER avec la SNCF, qui prévoyait l'ouverture à la concurrence, permet à la majorité PS-PRG-DVG de conserver son unité. Prêts à servir de supplétifs en cas de défection d'une partie des élus de gauche, la droite et le centre boudent le débat. Le débat sur l'ouverture à la concurrence est reporté à plus tard...

« Une tourbe cupide, sans pudeur et sans lois... »

chronique
Mardi 22 mai 2018 / Danièle Secrétant

Citant Auguste Blanqui en exergue, Artana ! Artana ! le dernier roman plus que sombre de Didier Daeninckx fait enquêter un vétérinaire sur un meurtre en Thaïlande et le faire revenir dans la commune de banlieue parisienne où il a grandi. Elle est gangrenée par le trafic de drogue, l'emprise des religieux et la corruption politique...

tribune

Pour une autre politique d'accueil des étranger-es, migrant-es, réfugié-es...

Lundi 26 mars 2018 / Invité

99 citoyennes et citoyens de Besançon et du Doubs interpellent les institutions publiques locales dans un texte que Factuel publie. Ils disent leur exigence de l'inconditionnalité de l'accueil, pour que le droit des réfugiés et apatrides à chercher asile figurant dans la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, dont se revendiquent les dirigeants français, ne soient pas des vains mots.

Accès libre

note de lecture

Le constat brut et implacable d'Edouard Louis

Jeudi 7 juin 2018 / Ilian Karst

Qui a tué mon père est un court et dense livre tenant en même temps de l'autobiographie et de l'analyse sociologique incarnée. Implacable, il montre l'effet de décisions politiques précises sur le corps des prolétaires. 

entretien

Bruno Medjaldi, peintre : « c'est la première fois que je fais quelque chose que je ne maîtrise pas »

Jeudi 7 juin 2018 / Daniel Bordür

Après les Révoltes arabes, l'artiste bisontin présente jusqu'au 11 juin un travail où l'humanité se fond dans un bestiaire où il côtoie dans le même marigot poissons, oiseaux et quelques monstres... Il nous parle de sa peinture, forcément politique, mais aussi de sa réflexion d'ancien responsable local du PS et de la préparation des municipales.

reportage

Glyphosate : mini rassemblement pour grande cause à Besançon

Mercredi 6 juin 2018 / Daniel Bordür

Une quarantaine de personnes ont manifesté contre le rejet par les députés de l'amendement interdisant d'ici trois ans le célèbre désherbant. La bataille continue pour éviter un déstockage massif en bradant les produits bientôt interdits pour les particuliers. Elle doit aussi passer par l'objectif de convertir le plateau de Saône à l'agriculture biologique pour protéger la source d'Arcier.

entretien

Biocoop : « notre projet politique est le soutien à l'agriculture biologique, paysanne et de proximité »

Mardi 5 juin 2018 / Daniel Bordür

Ayant décuplé son chiffre d'affaires depuis 2000, le réseau Biocoop organise jusqu'au 15 juin une action commerciale d'un genre nouveau dans la distribution : les Biotonomes, notamment orientées vers les nouveaux consommateurs bio. 80 animations sont proposées à Besançon où deux magasins vont bientôt passer en coopérative. Le gérant Didier Maillotte revient sur onze ans d'histoire économique et agricole locale.

impressions

Charly Marty, musicien et comédien de la finesse...

Lundi 4 juin 2018 / Daniel Bordür

Habitué du Festival de Caves, cet artiste lyonnais est dans deux spectacles de l'édition 2018 qui dure jusqu'à la fin du mois de juin. On l'avait apprécié dans Charly Chanteur et Amours de loin avec Léopoldine Hummel. Il va plus loin dans Les Garçons ne pleurent pas. Et s'attaque à Shakespeare avec Juliette...

reportage

L'égalité des droits expliquée aux lycéens bisontins

Vendredi 1 juin 2018 / La rédaction

Cinquante ans après l'assassinat de Martin Luther King, le mouvement anti-raciste est plus que jamais mobilisé aux USA. A Besançon, SOS-Racisme vient d'organiser au centre Mandela de Planoise une exposition sur le pasteur et la lutte des Noirs américains pour l'égalité des droits. Support pédagogique précieux, elle sera en novembre à la maison de quartier de Montrapon.

controverse

Election à la MGEN du Doubs : des candidats écartés à cause de leur nom ?

Jeudi 31 mai 2018 / La rédaction

Lors des élections des membres du comité de la section départementale de la mutuelle des enseignants, les trois candidats ayant un patronyme à consonance étrangère, dont le directeur, ont été les plus rayés... et ne sont pas élus. Le président Sébastien Barbati le déplore et regrette un « amalgame avec les événements violents que les médias relaient en boucle ».

analyse

Les collectifs locaux de santé ont rendez-vous à l'ARS

Mercredi 30 mai 2018 / Daniel Bordür

Le directeur général de l'ARS avait heurté le 18 mai les 500 manifestants venus défendre une autre politique de santé, en snobant une rencontre programmée. Elle a finalement lieu jeudi 31 mai et doit envoyer des signaux au gouvernement tandis que le département du Doubs a émis, à huis clos, de « fortes réserves » sur le Projet régional de santé. Ni Besançon ni son agglo n'ont eu de débat public sur le sujet.

compte-rendu

Grandeur et misère d'une audience correctionnelle à distance

Jeudi 24 mai 2018 / Daniel Bordür

Plus de vingt minutes pour établir la communication par visioconférence entre le tribunal de Besançon et la prison de Valence... La plaidoirie d'une avocate recouverte par de la friture sur la ligne... La numérisation de la justice se signifie pas forcément sa modernisation...

compte-rendu

Besançon : un vote « la tête sur le billot »

Mercredi 23 mai 2018 / Daniel Bordür

Le conseil municipal a adopté la « contractualisation » financière sur trois ans avec l'Etat qui oblige les collectivités à participer au désendettement du pays. Ont voté pour les groupes LREM, UDI, MoDem et une majorité de socialistes pourtant réticents. On a compté 22 abstentions là où le maire en a vu 19, émanant des groupes EELV, PCF, LR, Patriotes et trois socialistes... Fousseret s'est agacé : « Si des adjoints se sentent mal, qu'ils le disent... »

reportage

Fonctionnaires : Dole défend ses hospitaliers

Mardi 22 mai 2018 / Daniel Bordür

Plus de 1000 manifestants à Besançon, 300 à Belfort, des salariés de PSA dans le cortège de Vesoul... Factuel était à Dole où 400 personnes ont participé à un défilé où il a beaucoup été question des hôpitaux Louis-Pasteur et Saint-Ylie touchés par des fermetures de lits, de services et des suppressions de postes.