Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

À la Une

/ Toufik-de-Planoise

Ils étaient moins d’une centaine ce samedi à déambuler dans les rues de Besançon, et ce malgré l’absence d’autres appels régionaux en Bourgogne–Franche-Comté. Un acte 48 synonyme de mobilisation locale la plus chétive depuis le début du mouvement, après le rassemblement d’envergure du samedi 5 octobre ayant culminé à près de 700 participants. Outre une réduction constante du noyau dur observée depuis environ six mois, le contexte a fortement joué sur cette déperdition.

Accès libre

/ Guillaume Clerc

Les syndicats de General Electric ont saisi la justice pour faire reconnaitre la responsabilité de l’État dans l’annonce du plan social de 792 postes qui toucherait les sites de production des turbines à gaz de Belfort. Ils réclament 50 millions de dommages et intérêts pour le préjudice subi par la non-action de l’État pour faire respecter l’accord de 2014 qui conditionnait la vente de la branche énergie d’Alstom à GE. D’autres procédures similaires devraient suivre, notamment de la part de la ville de Belfort et de la région Bourgogne-Franche-Comté. Sur le terrain, l’échéance judiciaire apparait bien longue face à l’imminence des licenciements et les salariés sont passés à l’offensive. Les sites de Belfort et de Bourgogne sont complètement bloqués depuis hier, une grande manifestation est prévue le 19 octobre.

/ Sonia Pignet

À l’initiative de la FNSEA et des JA, plusieurs manifestations et opérations escargot ont eu lieu partout en France mardi 8 octobre. Ils protestaient contre le marché commun Mercosur et pour dire leur colère face à ce qu’ils considèrent comme de l’agribashing. Reportage en Haute-Saône, où 170 tracteurs ont convergé vers midi non loin de Vesoul.

/ Daniel Bordür

La brève occupation de l'ancien collège Montciel par des opposants au projet de construction d'un hôtel et surtout d'un fast-food Burger King juste en face d'un lycée, réactive une controverse municipale sur la malbouffe et l'aménagement urbain d'une ville en pointe en matière de restauration collective bio… En attendant le désamiantage et les travaux, un diagnostic archéologique est en cours avant d'éventuelles fouilles sur un site d'habitat gallo-romain.

/ Michèle Tatu

Rares sont les films africains sélectionnés à la compétition officielle de Cannes. Lors de cette manifestation, en 2019, Mati Diop, jeune cinéaste dont c’est le premier long-métrage, a obtenu le Grand Prix pour « Atlantique ». Le film représentera le Sénégal aux Oscars 2020.

Accès libre

/ Patrick Tardit

Le film de John Chester raconte son installation, avec son épouse Molly, dans une ferme de Californie. Le retour des coccinelles et des abeilles est vécu comme un signe, mais on n’échappe pas à une forme de naïveté face à la nature, aux réalités de l’agriculture. Le film est ainsi une fable écolo à l’américaine, une success-story, la ferme étant désormais visitée par des touristes ébahis devant une basse-cour.

Accès libre

/ Guillaume Clerc

Les syndicats CFE-CGC et SUD ont saisi aujourd’hui le tribunal administratif pour « mettre en cause la responsabilité de l’État français dans le non-respect de l’accord de 2014 signé avec GE ». Ils ont annoncé cette décision lors d’une AG sur le site de Belfort qui a réuni environ 600 personnes. Les élus du Territoire de Belfort et de la région Bourgogne-Franche-Comté avait annoncé qu’ils s’y associeraient.

Accès libre

/ Toufik-de-Planoise

Sous le mot d’ordre de « convergence contre la casse des services publics », gilets jaunes, syndicats, et autonomes, se sont retrouvés ce samedi à Besançon. Environ 700 personnes ont ainsi entamé un défilé sous des trombes d’eau, où les prises de parole se sont enchaînées devant plusieurs institutions. En fin d’après-midi, après avoir gagné la préfecture qui a été prise pour cible, une confrontation s’est engagée entre les plus téméraires et la gendarmerie mobile. La situation restera tendue avec d’autres heurts notamment à Chamars et à gare Viotte. Il y a eu six interpellations.

Accès libre

Appel pour l'abandon des poursuites contre deux collaborateurs de presse à Besançon

tribune
Lundi 9 septembre 2019 / La rédaction

De Marie-Guite Dufay à Edwy Plenel en passant par Barbara Romagnan et Aurélie Trouvé, Claire Arnoux, Nicolas Bodin et Anne Vignot, 122 personnalités locales, régionales et nationales, des écrivains et des militants, des associations et des syndicats sont les premiers signataires de ce texte qui considère que le renvoi devant le tribunal correctionnel d'un correspondant de Factuel et d'un reporter de Radio BIP est une instrumentalisation de la justice par le pouvoir politique. 

Accès libre

Lons-le-Saunier, capitale de la contestation ce week-end

reportage
Dimanche 29 septembre 2019 / Toufik-de-Planoise

Ils étaient environ 500 Gilets jaunes à battre le pavé ce samedi à Lons-le-Saunier, dans le cadre d’un appel régional. Parti depuis la gare, le cortège a emprunté les axes majeurs de l’agglomération et du centre-ville, rejoignant ensuite le rassemblement devant l’hôpital en lutte. La présence d’autonomes au visage dissimulé au sein du cortège et de quelques poubelles renversées a fait débat, tandis que les forces de l’ordre sont restées quasi-invisibles.

Accès libre

« Pour les retraites, mais pas que »

reportage
Mardi 24 septembre 2019 / Guillaume Clerc

La mobilisation contre la réforme des retraites que le gouvernement souhaite faire voter avant l’été 2020, après une phase de concertation, entre dans le dur. Les manifestants dénoncent la fin des régimes spéciaux qui compensent des conditions de travail difficile, tout comme le remplacement des cotisations au trimestre par un système par point, dont on ne connait pas la valeur, et qui pourrait fluctuer dans le temps. Parmi les quelque 800 personnes dans la rue à Besançon ce matin, tous craignent que cela se traduise par une diminution du montant des retraites et un âge de départ plus tardif.

Filles entières, filles coupées : la malédiction

chronique
Lundi 23 septembre 2019 / Danièle Secrétant

« Nommer, même crûment, est parfois la seule façon correcte de contrevenir aux désastres. Les violences faites aux filles sont des désastres individuels et collectifs. Pour que nous y mettions fin, encore devons-nous les désigner. C’est à quoi humblement, je m’attelle, avec d’autres, pour qu’on ne puisse pas dire à leur sujet “je ne savais pas” » écrit Dominique Sigaud, grand reporteur, écrivain, essayiste qui était présente à Livres dans la Boucle, à Besançon. Lors d’un café littéraire, elle a présenté son dernier ouvrage : La malédiction d’être fille.

Accès libre

Un portrait de Macron brandi à Besançon

reportage
Dimanche 22 septembre 2019 / Toufik-de-Planoise

Ils étaient plus de 1000 à fouler les rues ce samedi à Besançon, dans le cadre de la marche pour le climat rejointe par les Gilets jaunes. Après une jonction dans une avenue d’Helvétie noire de monde, le cortège s’est arrêté place Flore, où l’un des portraits réquisitionnés de Macron est même apparu. Alors que les premiers rejoignent ensuite le quartier des Vaîtes, les seconds retournent place de la Révolution au festival « Livres dans la Boucle » pour y soutenir l’apparition du lanceur d’alerte Maxime Renahy.

Accès libre

Gilets jaunes et écolos ensemble pour le climat et la justice sociale

reportage
Samedi 21 septembre 2019 / Guillaume Clerc

Vendredi matin, les automobilistes qui rentraient et qui sortaient de Besançon ont eu la surprise de voir une centaine de banderoles orner les ponts ou recouvrir les publicités qui foisonnent à chaque accès de la ville. Les slogans, dont « plus de trois degrés, fin du comté », visaient à interpeller les consciences de ceux qui se rendaient au travail, souvent coincés dans les bouchons, et à les inviter à se joindre aux militants pour le climat et la justice sociale qui manifestent ensemble ce week-end.

L’espion qui voulait s'infiltrer au Salon du livre

controverse
Vendredi 20 septembre 2019 / La rédaction

Non sélectionné pour le salon Livres dans la Boucle à Besançon, l'écrivain et lanceur d'alerte Maxime Renahy dénonce une « censure politique » du Grand Besançon et de son président Jean-Louis Fousseret. La collectivité explique pour sa part qu'il est « hors du temps de la rentrée littéraire » et que la place manquait pour l'accueillir. L’auteur de "Là où est l’argent", ancien informateur pour la DGSE, est pourtant bien décidé à venir y présenter son enquête sur l’impunité financière…

Le carnet de Zachée n’a jamais existé

exclusif
Vendredi 13 septembre 2019 / Sonia Pignet

Suite à la mort de Zachée dans le lac de Bonnal, le procureur de la République de Vesoul avait ému jusqu’à la presse nationale en lisant les premières phrases de ce qui était présenté comme le carnet intime écrit par ce jeune migrant. Il nous laissait même entendre qu’il serait rendu public… Mais, problème, outre l’atteinte à la vie privée de ce mineur, ce carnet n’a jamais existé. Ces mots sont issus d’un document juridique, rédigé avec l’aide de l’association Sol Mi Ré. Comme cela a aussi été dit, ce ne sont donc pas les gendarmes qui ont retracé son parcours…

communiqué

Factuel.info et Radio BIP/Média25 ne se laisseront pas intimider

Lundi 20 mai 2019 / La rédaction

Toufik-de-Planoise et Alex, respectivement correspondant local de presse à Factuel et reporter bénévole à Radio BIP/Média 25, ont été placés en garde-à-vue ce lundi matin au commissariat de police de Besançon dont ils sont sortis peu avant 18 heures. Choquées, mais également déterminées à défendre la liberté de la presse, nos deux rédactions se sont rencontrées et ont décidé de signer un communiqué commun.

Accès libre

chronique

Tuer, pour voir

Jeudi 19 septembre 2019 / Danièle Secrétant

Rome, 2016. À la suite d’une orgie où l’alcool, la drogue et le sexe extrême pimentent la vie de certains individus, Manuel Foffo et Marco Prato vont torturer à mort Luca Varini. Pour savoir ce que ça fait de tuer. Serena Gentilhomme s’est documentée sur ce fait divers épouvantable qui nous interroge sur les côtés noirs de notre humanité. Elle nous en livre un récit glaçant et sera présente au salon Livres dans la boucle.

Accès libre

reportage

Besançon : la mobilisation des Gilets jaunes se maintient

Dimanche 15 septembre 2019 / Toufik-de-Planoise

Ils étaient environ à nouveau deux-cents à battre le pavé du centre-ville ce samedi, pour ce 44e acte des Gilets jaunes depuis le 17 novembre 2018. Pas de regain conséquent par rapport à la rentrée du 7 septembre donc, et à la veille d’une grande mobilisation prévue le 21 septembre à Paris. Une frange d’irréductibles qui maintient le mouvement, et ancre la reprise des cortèges malgré des rangs clairsemés.

Accès libre

rencontre

« Si je n'avais pas été écrivaine, j'aurais été serial killeuse »

Mercredi 4 septembre 2019 / Danièle Secrétant

Ce que ça fait de tuer, (Éditions La manufacture de livres) de Serena Gentilhomme, relate un fait divers qui s'est déroulé à Rome en 2016. Après Circeo, Serena Gentilhomme continue d'explorer certaines facettes très noires de la ville de Rome, et de notre humanité. Dans l'entretien qu'elle a accordé à Factuel.info, la romancière née à Florence et vivant à Besançon, raconte son itinéraire littéraire, fortement imprégné par la lecture de Dante Alighieri, de sa Divine Comédie, surtout.

reportage

La pré-rentrée de Marie-Guite Dufay dans le Haut Jura

Mardi 3 septembre 2019 / Daniel Bordür

Avant les lourds dossiers de la rentrée scolaire ou des investissements, la présidente du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a effectué une mini tournée dans le Jura pour suivre des dossiers concrets en matières culturelle (Moulin de Brainans et La fraternelle de Saint-Claude) et au carrefour de l'environnement (premier Service public local de l'efficacité énergétique à Morez) et de l'économie (AOC bois du Jura à Champagnole).

tribune

Cinq sujets qui vont animer les prochaines municipales

Jeudi 29 août 2019 / Invité.e.s

Alors que les tractations battent leur plein pour savoir quels candidats se présenteront aux municipales 2020, qu’en est-il des programmes ? Urbanisme, démocratie, écologie : le consultant-chercheur Nicolas Rio défriche les thèmes qui ne manqueront pas de structurer moult débats électoraux et très probablement les grands axes de la prochaine mandature dans de nombreuses communes. 

Accès libre

analyse

Adama, Zineb, Steve… à Besançon aussi, on n’oublie pas

Mercredi 31 juillet 2019 / Toufik-de-Planoise

Ils étaient une cinquantaine de participants réunis ce mardi soir devant le commissariat à Besançon, répondant à un appel national après la découverte du corps de Steve dans la Loire à Nantes. Une cérémonie qui visait aussi à dénoncer les violences policières, dont les cas emblématiques explosent ces dernières années. En Franche-Comté et à Besançon également, si la crise des Gilets jaunes a récemment mis en lumière cette situation, quartiers et mouvements sociaux sont ici aussi depuis longtemps visés.

Accès libre

reportage

L'homéopathie, pour les animaux d'élevage aussi

Mardi 30 juillet 2019 / Jean Christophe Tardivon

Les éleveurs s'intéressent de plus en plus à l'homéopathie vétérinaire comme pratique alternative afin de soigner leurs troupeaux. Sur fond de plan national limitant l'usage des antibiotiques, les formations proposées par les chambres d'agriculture sont très demandées. Éleveurs, vétérinaires homéopathe et allopathe témoignent.

rencontre

Après un enterrement à Ornans, l'atelier de Gustave Lafont

Lundi 29 juillet 2019 / Danièle Secrétant

Gustave Lafond nous a ouvert les portes de son atelier. Il expose des artistes venus d'ailleurs, cette année de Chine.Vladimir Anishchenko, peintre biélorusse dont Factuel continue à suivre le travail est également présent dans l'atelier avec, entre-autres, un beau tableau des bords de la Loue.

Accès libre

rencontre

Un enterrement à Ornans, sculpté par Gustave Lafont

Vendredi 26 juillet 2019 / Danièle Secrétant

Gustave Lafond, peintre et sculpteur Ornanais de cœur et d'adoption, a voulu apporter sa pierre au bicentenaire de Courbet. Il a réalisé un gigantesque bas-relief qui rend hommage au tableau iconique de Gustave Courbet : Un enterrement à Ornans.

Accès libre

reportage

La victoire de l’Algérie célébrée dans la ferveur populaire à Planoise

Samedi 20 juillet 2019 / Toufik-de-Planoise

La victoire de l’équipe nationale de football d’Algérie à la Coupe d’Afrique des Nations a été largement célébrée à Besançon, en particulier dans le quartier de Planoise. Une consécration ce vendredi, après deux autres succès déjà riches en émotion les jeudi 11 et dimanche 14 juillet. À chaque fois plusieurs centaines de supporters, des jeunes, des familles, des chibanis, mais aussi des badauds se sont réunis pour fête la deuxième CAN des Fennecs.