Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Education

/ Daniel Bordür

Une assemblée générale s'est tenue ce mardi 15 mars à l'amphithéâtre Donzelot de la faculté des lettres. Le comité de mobilisation mandaté par la première AG du mars a mis au débat ses propositions pour la journée nationale. Sur le fond, les premiers reculs du gouvernement encouragent des étudiants expliquant bien connaître la précarité d'un monde du travail qu'ils sont plus d'un sur deux à fréquenter.

/ Daniel Bordür

Une opération collège mort se tient lundi 14 mars à Vauvillers et Luxeuil en même temps que la discussion du projet au Conseil départemental. Dans le Doubs, c'est la carte scolaire du primaire qui provoque les mobilisations de parents et élus locaux.

/ Daniel Bordür

 L'école supérieure du professorat et de l'éducation de Besançon accueille Enfants juifs à Paris, 1939-1945, jusqu'au 6 février. Une dizaine de panneaux avec un document et un court texte font le tour de l'essentiel à savoir pour aborder ce sujet parfois difficile à évoquer devant de jeunes élèves.

/ Daniel Bordür

Le malaise est palpable à entendre les fonctionnaires décrire l'accroissement des contraintes de tous ordres sur leur travail. Une infirmière du CHU souligne que 40% des violences déclarées sont entre collègues. Les mutualisations à l'université et dans les collectivités, la réforme des collèges sont dans le collimateur des personnels, peu nombreux dans la rue.

Nicolas Bourgoin, auteur de La République contre les libertés, dans son bureau de l'université : « C'est un trait caractéristique des législations anti-terroristes de toujours venir après coup ». Ph D.B.

/ Daniel Bordür

C'est la thèse de La République contre les libertés, livre de Nicolas Bourgoin, enseignant-chercheur en sciences sociales à Besançon. Paru il y a un an et écrit avant les attentats de janvier, l'ouvrage analyse le changement de discours opéré en 1997 qui a mis selon lui les socialistes dans les pas de la droite faute de résultats économiques et sociaux. L'auteur se défend par ailleurs d'une accusation de collusion avec l'extrême-droite.

Pages