La timide méfiance des enseignants sur la loi Blanquer

Opposés à la loi Blanquer et aux amendements du sénateur Jaques Grosperrin, des enseignants ont organisé deux rassemblements, l’un devant la permanence parlementaire du parlementaire le 14 mai, l’autre trois jours plus tard devant la salle où se tenait la réunion publique de la députée Fanette Charvier, rapporteure de la loi Blanquer.

p1730429

Le mardi 14 mai une vingtaine d’enseignants étaient rassemblés devant la permanence parlementaire du sénateur du Doubs Jacques Grosperrin (LR). Ils y ont organisé un court happeningUn happening est une performance, un événement ou une situation qui peut être considéré comme un art. pour dénoncer les amendements qu’il propose, qui ont pour but de faire des directeurs d’écoles des supérieurs hiérarchiques des enseignants.

Ils ont ensuite  débattu de la suite de leur mouvement, prévoyant un rassemblement le vendredi, rappellent la manifestation du samedi 18 mai à Paris. Ils se sont interrogés sur une éventuelle convergence avec les gilets jaunes : « ce sont les parents de vos élèves », indiquait Sylvain Plançon, professeur d'histoire. Le silence qui suivit montra les hésitations, voire les réticences des enseignants.  

Ils étaient une trentaine devant la salle Proudhon, vendredi 17 mai, plus quelques-uns...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !