Réouverture des écoles : une décision sur les épaules des maires

Depuis le 14 mai, les écoles franc-comtoises rouvrent progressivement leurs portes à une poignée d’élèves : 16% avaient repris mardi 19. Ce sont aux maires, mais aussi aux équipes enseignantes, que l’État a confié la lourde tâche de préparer cette réouverture, lorsqu’elle est possible. « Notre devoir est de créer les conditions d’une montée progressive en charge, qui va dans le respect d’un protocole sanitaire qui ne permet pas, a priori, un retour à la normale », reconnaît le recteur.

ecolefermeture

Dès le 13 avril, alors que la levée du confinement restait encore incertaine, Emmanuel Macron annonçait une réouverture progressive des écoles du pays à partir du 11 mai. Les modalités de ce retour en classe ont été précisées au fil des semaines suivantes, avec une tendance générale : le transfert à l’échelle locale des prises de décisions et de la mise en œuvre de celles-ci. Ainsi, il revient aux parents de décider d’envoyer ou non leurs enfants à l’école. Quant aux règles sanitaires, c’est aux maires et aux équipes enseignantes de les faire respecter, en appliquant un protocole sanitaire très strict. Quand, le 3 mai, ils reçoivent la première version de ce document de plus de 50 pages, qui liste les conditions de réouverture des écoles, la plupart des maires, parfois alertés par les enseignants, se rendent vite compte qu’il est « impossible de le mettre en place en quelques heures », résume Gérôme Fassenet. « Dans...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !