Retraites : mobilisation difficile dans le privé

Bien que concerné, le secteur privé est largement sous représenté dans les manifestations pour défendre le système de retraite. Éclatement des bastions ouvriers, déclin syndical, isolement, précarité, intérim, peur des sanctions, sont autant de raisons qui expliquent cette faible implication. Le manque d’information sur les impacts concrets de la réforme et l’accent mis sur les régimes spéciaux rendent aussi la mobilisation difficile, ce que regrettent les salariés du privé que nous avons pu rencontrer dans les cortèges à Besançon et Montbéliard.

manif17

« Non je n’en vois pas là. Il faut chercher un peu, mais il y en a ! », nous conseille quelqu’un à qui nous demandons si elle avait vu des salariés du privé dans la manifestation. C’est parfois difficile, tant le flot des professeurs, infirmiers, aides-soignants, personnels des collectivités, ONF, douaniers et autres fonctionnaires domine les cortèges. Même si leur présence est discrète, et qu’il s’agit essentiellement de délégués syndicaux, de nombreux salariés du privé font valoir leur droit à la grève pour manifester contre la réforme des retraites.

Et comme ailleurs, la CFDT manifestait pour la première fois ce mardi 17 décembre à Besançon. Ils ont rejoint la mobilisation pour « une meilleure réforme et faire pression sur les questions de la pénibilité et de l’égalité hommes/femmes », nous dit son secrétaire général régional, Denis Cerveau, en queue de cortège. Hussein Chehade,...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !