Les enseignants en colère contre la loi Blanquer

Les instituteurs et les professeurs étaient présents en nombre lors de la manifestation interprofessionnelle du 19 mars à Besançon. Ils protestent contre le projet de loi Blanquer qui prévoit notamment de regrouper administrativement les enseignements de la maternelle au collège et la création d’écoles publiques d’élite. Ils craignent des disparitions de classes et l’instauration d’une école à deux vitesses.

manif19mars

Les profs et les instits sont en colère. Lors de la journée de grève interprofessionnelle du 19 mars, ils représentaient une part significative du cortège d’un millier de personnes qui a défilé dans les rues de Besançon pour réclamer, entre autres, plus de pouvoir d’achat. Avant la manifestation, les enseignants s’étaient donné rendez-vous devant la permanence de la députée LREM Fannette Charvier. Car s’ils contestent la réforme de la fonction publique en général, ils sont très inquiets des orientations prévues par le projet de loi Blanquer, dit Pour une école de la confiance, dont Fannette Charvier est co-rapporteure devant le parlement. Une délégation avait pu la rencontrer la veille, mais la députée est très loin d’avoir pu les convaincre. « Ce n’est pas une loi pour la confiance, ils veulent contrôler davantage les enseignants et avoir la main mise sur l’école », s’agace Isabelle Faynot, qui travaille à l’école de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !