Laurent Nuñez n’annonce rien de neuf pour Planoise et nie les violences policières

Laurent Nuñez est venu à Besançon d’abord auprès des policiers pour les féliciter du travail déjà mené et en les invitant à le poursuivre, jusqu’à éradiquer tous les points de deal en misant sur les enquêtes judiciaires. Il explique d’ailleurs les fusillades de Planoise par les vides laissés après le démantèlement de réseaux de trafic de drogue. Il n’est pas là pour promettre plus de policiers aux habitants, si ce n’est trois semaines de plus de CRS dans le quartier. Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur n’a pas souhaité rencontrer l’intersyndicale, qui a fini nassée, et a contesté l’existence des violences policières. Tout en déniant aussi les entraves à la presse alors qu’une journaliste avait été empêchée de filmer l’irruption d’une manifestante dans le cortège officiel plus tôt dans la matinée.

nunezplanoise

Par petites équipes, ou par files de dizaines de camions, les CRS et les gendarmes mobiles sont partout dans le quartier de Planoise. Il fallait être déterminé pour répondre à l’appel de l’intersyndicale qui entendait profiter de la venue de Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, pour poursuive le combat contre la réforme des retraites et alerter sur le thème des violences policières. Leur faible nombre, une quarantaine, et l’impressionnant dispositif de sécurité, leur laissent peu de marges de manœuvre. Et même s’ils affirment avoir déclaré la manifestation, ils se doutent que cela ne sera pas simple.

Avant l’arrivée de Laurent Nuñez, ils décident de quitter la maison des syndicats pour se déplacer vers l’endroit où il est attendu. Mais ils n’iront pas bien loin. Un cordon de gendarmes mobiles barre la route à une centaine de mètres de leur objectif. Ils ont beau invoquer une déclaration en bonne...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !