Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Justice

Mardi 13 février 2018 / Daniel Bordür

La Saiemb n'avait pas assigné dans les formes les militants de l'association... Une nouvelle audience se tiendra le 27 février. Plus de cent personnes se sont rassemblées devant la mairie de Besançon en signe de soutien, rejointes par des élus municipaux écologistes et communistes qui demandent l'inconditionnalité de l'hébergement et de l'accueil de jour.

Lundi 12 février 2018 / Daniel Bordür

Solmiré est menacé d'expulsion pour avoir squaté un pas de porte municipal au nom de l'urgence humanitaire. Le retour des demandeurs d'asile, éloignés un temps grâce au plan grand froid suspendu, dans le campement d'Arènes que la ville a tenté de démanteler, montre l'échec des autorités à nier l'utilité de la mobilisation citoyenne.

Jeudi 8 février 2018 / Daniel Bordür

A quelques jours de la troisième audience de référé-expulsion du Bol d'R, une vingtaine de demandeurs d'asile à la rue avec des enfants ont été enfin hébergés par l'Etat. L'association humanitaire établit une facture symbolique à la ville et à la préfecture de 20.320 euros avec une remise équivalente au nom du « devoir d'humanité ». Un gag pour dénoncer une situation absurde...

Jeudi 8 février 2018 / La rédaction

Dans une lettre ouverte, le collectif Solidarité Migrants Réfugiés reproche au maire de Besançon d'être à l'origine du revirement de la Saiemb qui était prête à louer le local du Bol d'R. Ce courrier, ainsi que trois autres que nous publions, du collectif, du maire et des groupes PS, PC et EELV du conseil municipal, montrent qu'au conflit pouvoirs-citoyens, s'ajoutent les divergences au sein de la majorité municipale...

Accès libre

Vendredi 26 janvier 2018 / La rédaction

La corédactrice du programme justice et libertés de la France insoumise tient une conférence-débat vendredi 26 janvier à Besançon. Elle dénonce le « bégaiement » du gouvernement en matière de sécurité et la politique du spectacle et du sensationnel à laquelle elle oppose le « travail quotidien ».

Jeudi 28 septembre 2017 / Daniel Bordür

Une centaine de personnes se sont rassemblées mercredi 27 septembre à Besançon à l'occasion de la journée internationale pour le droit à l'avortement. La relève des militantes (et militants) des années 1970 qui ont bravé la prohibition pour faire progresser la loi, est là...

Pages