Guillotine, fin de partie (réflexions sur l’homme et la machine)

Fini le temps des petits matins lugubres où l'on voyait le plus misérable parmi les misérables livrés pieds et poings liés à la machine... Mais qui peut affirmer qu'avec la mise au rancart de la guillotine il y a quarante ans, les rapports de l'homme et de la machine ont, tout à coup, cessé d'être funestes ? Qui peut, aujourd'hui, proclamer la victoire définitive de l'homme sur la machine ? En disparaissant, la guillotine n'a pas entraîné derrière elle la disparition des structures techno-économiques qui l'ont enfantée...

Photo J-M Bessette

La loi portant abolition de la peine de mort fut promulguée le 9 octobre 1981, il y a maintenant 40 ans. Jetons un dernier coup d’œil à la machine qui, entre avril 1792 et septembre 1977 (dernière exécution), a coupé quelque 8 à 10 000 têtes... (hormis les 35 à 40 000 victimes de la Terreur).

Caractéristiques techniques de la machine

Depuis le début du XXe siècle, la guillotine n'a plus changé. Ses caractéristiques techniques étaient les suivantes :

-Hauteur des montants verticaux : 4,50 m ;

-Espace entre les montants : 37 cm ;

-Poids du couperet : 7 kg (le couperet est fixé au « mouton » qui le surplombe par trois boulons pesant chacun 1 kg) ;

-Poids du mouton : 30 kg ;

-Poids total décapiteur (mouton + couperet + boulons) = 40kg;

-Hauteur de chute du couperet (avant de rencontrer la nuque du supplicié) = 2,25 m ;

-Poids total de la machine (montée, en...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !