La preuve que Amazon s’implantera à Belfort

Après les indices et les soupçons, la preuve. Le permis de construire déposé par la société Vailog mentionne bien Amazon comme étant le client final de sa plateforme logistique sur la ZAC de l’Aéroparc. Cette trace avait été caviardée, mais mal effacée sur une annexe du permis de construire validé par les services du Grand Belfort et signé par le maire de Fontaine. Contrairement à ce qui a été affirmé, c’est donc bien Amazon qui se cache derrière le nom de code Citadelle.

amazon

Il y avait déjà de forts soupçons, tant les indices s’accumulaient pour désigner Amazon comme étant le client final d’une plateforme logistique de 65 000 m² dont les travaux ont débuté sur la ZAC de l’Aéroparc, idéalement située au nord-est de Belfort, à proximité de l’autoroute, d’une gare TGV, de l’aéroport de Bâle-Mulhouse, de la Suisse et de l’Allemagne. Nous apportons maintenant la preuve irréfutable que c’est bien l’entreprise Amazon qui s’y implantera. En effet, nous avons pu retrouver le nom d’Amazon dans les annexes du permis de construire déposé par la société Vailog, filiale de Segro, le leadeur européen de l’immobilier logistique.

Le nom du client final avait été caviardé, mais une recherche du terme Amazon dans le document renvoie à deux occurrences… non visibles à l’œil nu. Celles-ci apparaissent dans le formulaire d’attestation de la prise en compte de la réglementation thermique rédigé...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !