Après avoir déjà versé 5,6 M€ pour les Vaîtes, Besançon continuera de payer 1 M€ par an

Anne Vignot indique attendre les avis juridiques et scientifiques sur l’urbanisation des Vaîtes pour se prononcer sur le devenir du projet. Mais sur le papier, rien n’a vraiment changé. Alors que, sans compter le tram, la ville de Besançon a déjà dépensé plus de 5,6 M€, le conseil municipal vient de voter la poursuite des versements à hauteur de 1 M€ par an. La ville est cependant incapable de justifier avec des études récentes son besoin en logement, qui fonde la déclaration d’utilité publique et qui conditionne la reprise des travaux.

20201009_195923-1

Sur le terrain, toujours occupé physiquement par les opposants, les travaux sont arrêtés depuis mai 2019 après une décision de justice du tribunal administratif de Besançon en partie confirmée par le Conseil d’État. En attendant un jugement sur le fond, Anne Vignot, la maire EELV de Besançon, a confié à un groupe d’experts censé être indépendant la charge de rendre un avis début 2021 sur les conséquences globales du projet d’éco quartier des Vaîtes, contesté sur le plan environnemental. Cet avis sera ensuite soumis à une convention citoyenne, dont la maire a promis de suivre les orientations. Pourtant, tout semble pour l’instant continuer comme avant. Ou presque.

Le conseil municipal vient d’approuver le CRAC, le compte rendu annuel à la collectivité et le dernier bilan financier de l’opération de l’écoquartier des Vaîtes. Sur le papier, la ville poursuit sans ambiguïté son objectif d’aménager des terres jusque-là...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !