Mobilisation pour la famille Manzamby

Cette mère de quatre enfants, dont trois mineurs, réfugiée depuis 2011 suite à l'assassinat politique de son mari en République démocratique du Congo, est menacée d'expulsion. Ses soutiens, appuyés par le Réseau éducation sans frontière, organisent  un rassemblement jeudi 27 à Besançon. 

Le préfet du Doubs avait prononcé en 2017 une obligation de quitter le territoire français (OQTF) à l'encontre d'Anny Manzamby qui l'avait contestée devant le tribunal administratif (lire ici). La décision vient de tomber : la requête est rejetée. Elle a fait appel, mais le recours n'étant pas suspensif, elle peut être expulsée à tout moment avec ses quatre enfants. 

Madame Manzamby n'a pour seul espoir que la mobilisation initiée par le comité de soutien, constitué par des professeurs du lycée Tristan Bernard, des enseignants de l'école primaire d'Ile de France et des amis, fasse changer d'avis le préfet. Ce comité, associé à RESF 25, organise un rassemblement, jeudi 27 juin à 17h30 devant la préfecture du Doubs, pour demander « la régularisation immédiate de cette famille qui a prouvé son intégration dans notre pays ». Il y a déjà une pétition papier signée par 800 personnes, et une autre en ligne signée...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !