Abonnez-vous maintenant

Pour lire tous les articles du Journal et créer votre blog à partir de 7€/mois

Economie

/ Daniel Bordür

« La répartition française des quotas laitiers par département figeait la production localement », elle a été remplacée par une répartition au sein de neuf grands bassins. Les conséquences sont déjà inscrites dans leurs premières décisions. J-C Kroll s'attend à « l'explosion de la production dans certains secteurs. On a préparé une guerre économique des régions et un effondrement de la production. Je crains que L'Europe soit en train de préparer la prochaine crise laitière ».

"L'urgence est notre quotidien"

entretien

Dimanche 4 décembre 2011

/ Daniel Bordür

Michel Faivre-Picon est depuis le 2 décembre 2011 le nouveau secrétaire du comité régional de la CGT. Il succédait à Jacques Bauquier qui aura fait deux mandats à cette fonction, et est désormais retraité.

/ Daniel Bordür

Translaure, la filiale luxembourgeoise des Transports Jeantet de Besançon, a été déclarée vendredi en faillite par le tribunal de commerce de Luxembourg. Pour les 19 salariés, essentiellement lorrains, mais aussi franc-comtois et belges, le coup est d'autant plus rude que la cessation d'activité a été immédiate.

/ Daniel Bordür

Ils sont 19 paysans dont 11 jeunes agriculteurs travaillant dans 8 exploitations laitières du pays de Montbéliard. Aujourd'hui, ils produisent 2,8 millions de litres que six d'entre eux livrent à l'Ermitage, à Clerval, et deux chez Perrin, à Cléron.

/ Daniel Bordür

Quand, en novembre dernier, Élisabeth Cerutti a annoncé aux libraires des Sandales d'Empédocles qu'elle arrêtait, les regards se sont tournés vers Catherine Alliot. « J'avais envie que ça continue, je me suis jetée à l'eau parce les autres me suivaient », dit-elle.

/ Daniel Bordür

À écouter le secrétaire régional, Jacques Bauquier, conclure cette journée de formation syndicale, de nombreux salariés subissent le management « lean » comme Monsieur Jourdain faisait de la prose : sans le savoir. « On se rend compte que ce mode de management est en application partout. Les gens nous disent : on y est sans le savoir. Je découvre aujourd'hui que les traces de couleur sur le sol, dès 1995 chez Augé, où j'étais alors délégué, c'était du lean, sous prétexte de sécurité. »

/ Daniel Bordür

F&BE aimerait parvenir à 40 % du marché des bois privés comtois, notamment en se développant dans le Doubs où elle a un concurrent, la coop rhônalpine Coforêt, très présente dans le Haut-Doubs et sur le marché des résineux. F&BE opère aussi sur les spécifiques marchés des feuillus pour lesquels elle a notamment une plateforme de tri à Jussey.

Pages