Le dernier maraîcher de Beure va fermer ses serres

Alors que les affaires marchent plutôt bien pour Pierre Petetin, le dernier maraîcher de Beure, il se voit contraint de mettre la clé sous la porte. A la suite de différends familiaux et d'impayés, son père, propriétaire des lieux, lui a intenté un procès. Pierre a perdu. Le maraîcher a fait appel mais il devra vraisemblablement quitter les lieux à la fin de l'année, mettant un terme à plus de 100 ans de savoir-faire familial. Un triste symbole pour le village, qui voit ainsi disparaître les dernières serres maraîchères de son territoire.

Sous les serres de Pierre Petetin, épinards et persil sont déjà bien montés. Le maraîcher s’affaire, entre coups de fil, tracteur à réparer et clientèle. À côté de lui, quelque 5 000 pieds de tomates attendent sagement d’être mis en terre. Rien ne semble présager l’arrêt de son activité. Et pourtant, les serres familiales connaissent probablement leur dernière année d’exploitation.

Pierre a 37 ans et connaît le maraîchage depuis toujours, « C’est toute ma vie, je suis né là-dedans », reconnaît-il. Il faut dire qu’il représente la 4e génération de maraîchers de sa famille. Son arrière-grand-père travaillait dans une usine de parqueterie à Beure, et a acheté petit à petit des parcelles au bord du Doubs. Quand la culture de légumes devient assez rentable, il abandonne l’usine et devient maraîcher à temps plein.

Le maraîchage familial à Beure

L’activité...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !