« Les Partisans », la romance d’une dérive gauchiste

Le démographe Nicolas Bourgoin, enseignant-chercheur à Besançon, publie une fiction dont le héros, jeune militant communiste au tournant des années 1980, s'engage avec quelques proches dans une voie sans issue. Va-t-il franchir le pas du terrorisme ? Un thriller plaisant qui articule politique, sociologie et libération des mœurs.

nico-bourg

Bourgeois adolescents aux mythes ouvriersMilitants acharnés de ce rêve qui bougeQui serez un beau jour de gauche bien rangés...

Cette chanson - Les Barbares, de Bernard Laviliers - tourne sur l'électrophone du studio d'une jeune femme où se réunit l'improbable Cellule d'action prolétarienne que viennent de créer quelques jeunes gens déçus que la révolution n'advienne pas aussi vite qu'ils le souhaitaient. On est au tournant des années 1970 et 1980. Les distributions de tracts et ventes de journaux ne débouchent sur rien. « L'activité du groupe semblait tourner à vide comme dans une enveloppe close sur elle-même », écrit Nicolas Bourgoin peu avant qu'un de ses personnages n'en tire la conclusion : « il faut qu'on passe à la lutte armée. »

Aux Editions Baudelaire, 224 pages, 19 euros.

Les Partisans utilise la fiction pour décrire le « grand bond en arrière » que furent les années 1980 pour les antilibéraux de gauche qui avaient...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !