Trois femmes et un confinement/ Jour 2

Et puis tout d’un coup tout s’arrête. Ce n’est pas moi qui cale. C’est toute la France, c’est toute l’Europe. C’est même mondial. C’est une panne généralisée du système. Et là, on se rend compte à quel point on est fatigué. Tout à coup il n’y a plus une voiture dans les rues, c’est le silence. Tout à coup, on entend les oiseaux chanter… alors que le frigo n'a jamais été aussi rempli.

frigo_3

JOUR 2 – MIMI

 Le mécanisme s’est déclenché quand, ce matin tôt, avant qu’Anouk et Nina soient levées, j’ai ouvert la porte de mon (petit) frigo. Il était affreusement plein. Comme jamais il ne l’a été. Début de crise d’angoisse. D’habitude, mon frigo est esthétiquement presque vide. C’est un choix, les frigos remplis jusqu’à la gueule me mettent au bord de la panique. D’autres sujets, ou plutôt objets de panique domestique, me sont revenus en mémoire. Je ne supporte pas la planche à repasser. La dernière que j’ai achetée, parce que m’étais exhortée à plus de normalité, a fini chez ma voisine, ravie d’en hériter, heureusement surprise par son look un peu design. Le look n’a pas suffi à ce que la planche à repasser trouve sa place chez moi. La cocotte-minute me déprime. J’ai le souvenir de feu une cocotte totalement cramée avec un poulet dedans, cramé lui aussi. Les deux ont fini à la poubelle. En parlant de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !