Maurice Pepe : « à Rawa-Ruska, j’ai mangé de l’herbe »

Fait prisonnier de guerre par les Allemands le 16 juin 1940, le Bisontin Maurice Pepe a payé, comme 22.000 soldats français et belges, ses tentatives d'évasion d'une déportation en Ukraine. A 98 ans, il est l'un des huit témoins d'un documentaire sur cette page oubliée de la Seconde guerre mondiale programmé jeudi 9 février sur France 3 (puis le 25/02 à 2h25). Il fut aussi, avant et après la guerre, un militant du mouvement ouvrier.

maurice-pepe

« Vous venez ici pour mourir, nous disposons d’un grand cimetière. Il y aura de la place pour tout le monde. »

L'accueil de l'officier allemand, le capitaine Fournier, aux premiers des quelque 22.000 prisonniers de guerre français et belges, déportés pour multiples tentatives d'évasion entre 1941 et début 1942 et envoyés à Rawa-Ruska, ne laisse pas la place au doute. A quelques heures de son exécution, le lieutenant-colonel Borck, condamné lors du procès de Nuremberg, confirme dans une lettre au procureur général : « je peux bien le dire maintenant, puisque je vais mourir, j'avais reçu des ordres secrets de Himmler, d'anéantir tous les "terroristes" français... »

Deux documents pour prolonger

Sur 1,8 million de militaires prisonniers de guerre, 22.000 environ ont été déportés à Rawa-Ruska, en Ukraine, en territoire soviétique qui n'avait pas signé la convention de Genève. Cette histoire encore incomplète est résumée par ces...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !