La lutte de Claire pour produire autrement en zone Comté

Pour trouver quelques hectares afin d'y faire pâturer ses vaches, Claire Guyon a subi des pressions, monté une multitude de dossiers, porté plainte au Tribunal administratif et connu le mépris. Dans le Haut-Doubs, et dans toute l’AOP Comté, les jeunes qui souhaitent s’installer sur des projets jugés « atypiques » éprouvent toutes les difficultés à trouver des terres, rares, lucratives, et donc objet de toutes les convoitises. Malgré un recours engagé par la commune de Rochejean, elle devrait bientôt pouvoir réaliser son rêve : devenir bergère.

Claire Guyon est une jeune agricultrice du Haut-Doubs. Du moins, elle le sera pour de bon d’ici quelques semaines si elle parvient à acquérir, enfin, les terres dont elle a besoin pour poursuivre son activité. Cela fait quatre ans et huit mois qu’elle galère et qu’elle bataille ferme pour obtenir quelques hectares. Pas facile lorsque l’on sort des sentiers battus de se faire une place dans le monde bien établi des producteurs de lait à comté.

Les parcelles y sont tellement précieuses que le moindre are est accaparé par la filière AOP. Et cela se fait bien souvent au détriment des projets dits « atypiques », défini comme « différent d’un projet en installation laitière », par Jasmine Tissier, cheffe du service départemental Doubs et Territoire de Belfort à la Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural).

Claire, qui rêve depuis longtemps de devenir bergère, a dû prendre son mal en...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !