José Shungu : la résistance par les mots

Musicien, poète, rappeur... Arrivé à Besançon il y a près de vingt ans, l'étudiant zaïrois a eu le temps de participer à plusieurs groupes, de créer un festival, d'organiser des ateliers d'écriture. A 39 ans, il fait un premier bilan.

0811

« Serais-je capable de faire autre chose de mon temps ? » La question résume cet entretien avec José Shungu. Qui sort un minimum dans les cafés de Besançon et fréquente les lieux de diffusion de musique l'a forcément déjà vu. Au micro ou dans le public. Chantant ou rappant, à l'occasion d'un concert de ses divers groupes, Green Shop, La Cédille ou encore Artiste Réaliste. Sa carrière musicale commence en 1993 et est toujours d'actualité.

José Shungu a fait du rap pur et dur puis s'en est éloigné pour proposer aujourd'hui le projet Green Shop, une formation plus versatile et moins étiquetable que ses anciens groupes. Son combo de rap La Cédille a écumé les scènes françaises et européennes entre 1998 et 2008. Sa découverte du rap a été tardive. José a vécu de la musique, parfois difficilement, d'autres fois un peu plus facilement, en proie au doute et à l'éternelle question pour un artiste : « je...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !