Un soir à circasismic, festival du hors norme

La seconde édition du festival bisontin mêlant musique et arts du cirque, qui s'est tenu mi-mai, est l'occasion pour Factuel.info de plonger dans l'origine des freaks, littéralement « phénomènes de foire » dans l'Angleterre puritaine au XIXe siècle ...

circa

Sur la rive du Doubs, dans le quartier de Casamène, j'entre dans l'univers lumineux et étrange de Circasismic. Ce festival bisontin fusionne musiques et arts du cirque. Au bord des rives embrumées, des personnages au visages grimées de plâtre blanc lèvent le voile sur le cirque du XIXe siècle, celui des Freak shows.

Freaks signifie phénomènes de foire. Nous sommes dans l'Angleterre du XIXe siècle où ces personnages sillonnent les routes. Rejetés par la société car ils ont des caractéristiques hors normes. Considérés comme des monstres, des objets, ils sont exposés, comme des canulars ou des expériences scientifiques qui ont mal tourné. Certains ont fabriqué volontairement leurs anomalies, se mettent en scène : la demande pour ce type de show est incroyable, le cabinet de curiosité mêlant des interrogations humaines sur l’anatomie humaine, les maladies, l’espèce.

La seconde édition du festival s'est tenue les 13 et 14 mai à...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !