Soumission, insoumission

Michel Houellebecq surfe sur des peurs qui, l’attentat contre Charlie le montre, ne sont pas que fantasmées. Sa « réponse », Soumission, est aux antipodes de celle apportée par ces millions de Français descendus dans la rue pour dire : « Nous sommes tous Charlie ! »

charlieune

Le jour où le dernier roman de Michel Houellebecq, Soumission, sort en librairie, Charlie Hebdo paie de sa vie son insoumission aux diktats de l’islamisme radical. La tête de Charlie a été coupée et son cœur arraché. Sans oublier les deux policiers. Tous morts pour une certaine idée de la France. Tous morts pour que vive la démocratie.

Théocratie contre démocratie ? Cette démocratie dont l’écrivain à la triste figure prétend qu’elle est une valeur morte.

Il a le droit d’écrire, lui aussi. Sa soumission à un certain air du temps lui apportera de l’argent. L’insoumission de Charlie, le boulot des deux policiers dont un était chargé de la protection de Charb, leur ont coûté la vie.

Comment en sommes-nous arrivés à pareille situation ? La rédaction d’un journal méthodiquement assassinée. Du jamais vu en France. Un geste éminemment politique.

L’Église, le Pape… n’ont...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !