Qui a tué la cinquante et unième victime ?

 

Avec Une Plaie ouverte, Patrick Pécherot a fait oeuvre de romancier en travaillant comme un historien. Près de trente ans après la fin de la Commune, un homme cherche Dana avec qui il a partagé ces moments intenses, de juillet 1870 au 2 juin 1871... Mais que et qui cherche-t-il vraiment ?

plaieouverte

J’aimerai toujours le temps des cerises C’est de ce temps là que je garde au cœur Une plaie ouverte. Et Dame Fortune, en m’étant offerte Ne pourra jamais fermer ma douleur. J’aimerai toujours le temps des cerises Et le souvenir que je garde au cœur.

Lire le roman de Pécherot en écoutant Le chant des cerises. Choisir son interprète en fonction de sa sensibilité, artistique ou politique. Car dans ce roman il est question, entre autres d’art et de politique. Courbet. Courbet, renfrogné, ressasse. Il devait la déboulonner, la colonne, pas la détruire. « J’en aurais fait des bas-reliefs aux Invalides. » Sa grande idée : ériger place Vendôme une statue de la Paix. «  Une femme aux puissantes mamelles foulant à ses pieds des canons et des lances. » […] « Tout de même, j’y suis allé fort. »

Une Plaie ouverte, Patrick Pécherot, Série noire - Gallimard

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !