Quand le théâtre fait se rencontrer la Vouivre et Lacuzon

Le théâtre de la Petite montagne travaille La tentation de Lacuzon, une pièce de Monique Lancel, dont la première aura lieu en juillet. Sa fondatrice, Roselyne Sarazin, aimerait la jouer dans toute la région en 2017... C'est l'occasion de revenir sur un héros comtois, mais aussi sur sa légende et son lien avec le mythe de la Vouivre, sans oublier la tragédie européenne qui présida à l'intégration de la Franche-Comté à la France au 17e siècle...

lacuson

Roselyne Sarazin l'assure, elle ne monte pas La Tentation de Lacuzon avec l'arrière pensée de remuer le couteau comtois dans la plaie la fusion avec la Bourgogne ! Les bisbilles qui animent le petit monde politique régional ne l'avaient pas effleurée. Le clin d'œil autonomiste est tentant, mais on aurait tout faux en l'appuyant exagérément. Car l'histoire du montage de cette petite pièce écrite par Monique Lancel relève du hasard. Enfin presque, car il a bien fallu que le capitaine Lacuzon, héros de la résistance comtoise à la conquête française, soit encore dans les mémoires actuelles pour qu'on inaugurât en octobre dernier une place à son nom à Saint-Laurent la Roche.

Ce petit village dont la falaise et le clocher attirent les regards des voyageurs quelques kilomètres au sud de Lons-le-Saunier n'avait pas fait que couper un ruban, mais aussi organisé une lecture de la pièce. Roselyne Sarazin est venue en voisine, la comédienne Marie-Ange...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !