OGM et comté : coup de torchon à Besançon

L'affaire du soja transgénique livré à son insu à un producteur de lait à comté, faucheur volontaire d'OGM, a provoqué de vifs échanges lors de la session plénière de la chambre d'agriculture du Doubs. Le président Daniel Prieur a fustigé ceux qui « amènent la suspicion » sur les AOC». Réponse de Gérard Coquard : « Je n'aime pas les sous-entendus, la Conf' est visée alors qu'elle a énormément travaillé pour l'AOC ».

L'affaire du soja transgénique livré à son insu à un producteur de lait à comté, de surcroît faucheur volontaire d'OGM, a provoqué de vifs échanges, hier lors de la session plénière de la chambre d'agriculture du Doubs. Le président Daniel Prieur a fustigé d'emblée ceux qui « amènent la suspicion » sur les AOC, et mettent ainsi « en péril l'économie d'une région ».Élu de la Confédération paysanne, Gérard Coquard a évidemment réagi : « Je n'aime pas les sous-entendus, la Conf' est visée alors qu'elle a énormément travaillé pour l'AOC ». Il a surtout défendu l'agriculteur en question, Jean-Paul Henry, adhérent de son syndicat : « Certains dans l'AOC jouent contre leur camp. Jean-Paul Henry l'a dit pour que ça cesse, ça a cessé. Il faut être attentif car les solutions habituelles ne sont pas à la hauteur ».Daniel Prieur a répliqué en indiquant que...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !