Mille et une nuits au collège Albert-Camus

Rafik Harbaoui joue depuis plus de vingt ans La Nuit du bossu devant des élèves d'école primaire et de collège. Un conte oriental qui traite de la tolérance et de la joie de vivre. Jubilatoire et réconfortant.

bossu3

Assister à une représentation en collège de La Nuit du bossu après les attentats du début du mois, a quelque chose de réconfortant. Rafik Harbaoui joue depuis vingt ans cette adaptation d'une histoire des Mille et une nuits que son ami Mohamed Guellati a mise en scène. C'est un conte oriental, une histoire de parole, de justice, de vie et de mort. C'est une fable qui traite de la tolérance et de la vérité.

Conteur enthousiaste, comédien enjoué, Rafik Harbaoui a joué son bossu devant des sixièmes du collège Albert-Camus de Besançon. Situé dans le quartier excentré du haut de Saint-Claude, il scolarise des enfants et des adolescents de toutes origines sociales. Le conte met en scène un tailleur de Kashgar, ville située aux confins de la Chine où vivent diverses communautés sous l'autorité d'un calife qui s'ennuie sur son tas d'or et voudrait que personne ne fasse la fête...

L'étude des fables, de la mythologie, du...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !