L’imaginaire allumé de Pascal Mathieu

Eve, Francine et Lucie sont sur scène... « Les Touffes qui frisent » défrisent la salle avec des « patata doum » et des « Rossignols du bois joli »... Le public de La Rodia retient son souffle. Pascal Mathieu arrive, poète lunaire de la nuit sombre... Il avance comme un félin au bord de la scène... « On est domestiqué par des vétérinaires ».

math3

Eve, Francine et Lucie sont sur scène... « Les Touffes qui frisent » défrisent d'emblée la salle avec des canons a capella : « patata doum » et « Rossignols du bois joli »... Le public de La Rodia retient son souffle. Pascal Mathieu arrive, poète lunaire de la nuit sombre... Il avance comme un félin au bord de la scène, au bord d'un poème... « On est domestiqué par des vétérinaires ». « Ton prénom dans ma tronche, et ma tronche trouve ça louche ». Il ne cherche jamais ses mots. Il les trouve et joue avec eux jusqu'à la fin de la nuit s'il le faut. « Il est désir moins le quart ».... « Daisy au zoo ». Il est jeudi moins le quart. Et s'il lui offrait des azalées à Daisy ?Il récite des poèmes et les mots le récitent. Il jongle avec l'alphabet « Ça n'a aucun intérêt se disent-ils, or tout ce qui se distille a de l'intérêt »......

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !