La belle indocilité de l’Art

Diffusé la plupart du temps en milieu confiné, l'art - cinéma, théâtre, musée… - souffre de la pandémie. Alors il s’invente : le cinéma réapparaît dans certaines villes sous forme de drive-in ou en plein air. Comme dans d'autres villes de France, à Besançon des artistes locaux ont présenté mardi 26 mai place de la Révolution une éphémère et puissante performance poétique. 

art955

Il fut un temps (pas si éloigné) où l’on imaginait que le home cinéma, les tablettes, les smartphones pourraient remplacer les salles de cinéma. Derrière cette idée reposant sur la simplicité d’accès aux films partout et à chaque instant, se cachait, disait-on, la mort du cinéma.

Avec recul, malgré ces prédictions et les résultats chiffrés, jusqu’à présent le cinéma en salle se portait bien.

La magie de la salle obscure

Qu’en est-il de l’expérience du cinéma en salle ? En quoi est-elle irremplaçable dans ce monde où les écrans se multiplient dans nos univers domestiques et professionnels ? 

Le cinéma est une expérience particulière. On paie sa place. On s’assied dans l’obscurité et on attend. C’est ainsi depuis la première projection des frères Lumière le 28 décembre 1895 dans le salon indien du grand Café à Paris. Rien n’a changé dans ce rituel : dans le noir absolu, nous entrons...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !