« Les vendeurs de robots se foutent de la réputation du comté »

Vétérinaire homéopathe, Paul Polis considère que le robot de traite modifie largement l'organisation d'une ferme, perturbe la vie sociale des vaches, altère la qualité du lait. Il estime complètement justifié le refus par la filière comté de cette technologie.

paul_polis

Paul Polis est vétérinaire homéopathe, associé au GIE Zone verte dont le siège est à Arbois mais travaillant à bien plus vaste échelle et défendant « la philosophie humaniste de l'agriculture paysanne et biologique ». Il a participé à plusieurs reprises à des débats sur la filière comté. Nous l'avons interrogé peu après le grand rassemblement des producteurs de lait à comté du 7 mars à Vercel.

Que pensez-vous des robots de traite ?

Je prétends peu à la sagesse ultime... Mais au niveau social, les vaches sont sensées être bien en troupeau. Cela suppose une organisation sociale et un rythme d'occupation. Quand ça fonctionne bien, elles font tout ensemble : manger, ruminer, se faire traire. Il n'y a que les chaleurs qui sont un acte individuel. Donc, pour mettre en place un robot qui donne des possibilités aux vaches de se faire traire plusieurs fois, chacune leur tour, ça donne une file qui fonctionne plus ou moins bien, où les...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !