L’éphémère, le fugace et la découverte

Temple du commerce de l’art, la foire d’art contemporain de Bâle qui s'est tenue du 13 au 19 juin, s’est imposée comme un événement européen majeur avec plus de 4000 exposants. Destinée à un large public, on y croise chaque année des galeristes, des touristes français, italiens, des Bâlois. 220 galeries sélectionnées présentaient des artistes les plus cotés internationalement ainsi que la scène émergente.

koons_2015

Des masses imposantes de métal superposées créent une immense ruche de verre et de fer, chaque galerie est une alvéole qui détient les œuvres d’artistes les plus cotés de la planète. La visite de ce marché permet de voir des propriétés de galeries.. qui deviennent celles de collectionneurs. C’est le seul moment de l’année où vous pouvez avoir la chance de les observer.

L’espace est à la fois une foire de vente et un lieu de visite découpé en trois parties. Au rez de chaussée, l’art moderne dévoile des peintures et dessins, des Egon Schiele, Picasso, aux estampes de connaisseurs. Au premier étage, la peinture contemporaine se décline dans différentes représentations, de la peinture à la sculpture. Une peinture qui se regarde elle-même évoluer avec le temps, comme The wall de Eric Fischl, qui observe les personnages du manège du marché de l’art avec une ironie certaine.

Un espace particulier à ArtBasel est conçu pour les...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !