L’enfant blessé devenu homme blessé… et blessant

Ecrivain vivant dans le Haut-Jura, Philippe Thireau publie, à partir de la correspondance entre Benjamin Constant et Isabelle de Charrière, un court essai dont les protagonistes tentent de se défaire des liens qui les entravent. Une recherche de la liberté des corps et de la pensée qui rencontre, au Siècle des Lumières, une passion de l'esprit.

constantcharriere

Benjamin Constant ne connut pas sa mère Henriette de Chandieu : elle mourut en couche, on l’oublia bien vite ; Juste Constant, l’époux mal aimant, ne la pleura pas. Nul n’entretint Benjamin de la vie de la jeune parturiente ; il s’en fut ainsi dans l’existence avec dans le gosier une question jamais formulée car, dans les yeux de ses proches, dans le recoin des âmes, nulle aide ne frayait le chemin à l’enfant.

Le ton est donné dès l’introduction. Philippe Thireau évoque d’emblée l’enfant blessé devenu homme blessé… et blessant.

Il chercha la femme dans toutes les femmes et souffrit de se perdre en elle. En retour, il les tortura bien.

Toutes les femmes ! En particulier Isabelle de Charrière. Dans ce couple improbable (elle était beaucoup plus âgée que lui, ils ne se marièrent pas ensemble, chacun...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !