L’écriture est si forte qu’on y est, dans le wagon…

Dans « Dernier convoi pour Buchenwald », Roger Martin prend le relais de Primo Levi en proposant un roman sur l'univers concentrationnaire nazi où tout est fait pour réduire l'humain à rien, mais au sein duquel des hommes se redressent et s'organisent en mettant leurs ressources au service des autres pour continuer à penser. A espérer...

rogermartin

Roger Martin était présent au 17ème festival des littératures policières, noires et sociales, qui s’est tenu à Besançon, les 17 et 18 mai 2014. Le dimanche matin, il a joué à la traditionnelle partie de pétanque, à Granvelle, sous un beau soleil.

Il a surtout présenté son roman, Dernier convoi pour Buchenwald (Éditions du Cherche Midi) Le débat était animé par Frédéric Bertin-Denis, auteur de Viva la muerte !, un roman dont je recommande aussi la lecture.

Danièle Secrétant, qui publie sa première chronique dans Factuel.info, est écrivain et habite Besançon. Elle a notamment écrit Les Hommes des sous-bois.Pour prolonger, lire en cliquant ici une interview de Roger Martin dans La Marseillaise.

La rencontre entre ces deux auteurs, leur entente, étaient inévitables.

Deux romans noirs, puissants, engagés, militants.

Convier le lecteur à monter...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !