Ils écrivirent heureux et beaucoup n’eurent pas d’enfants

Tous deux anciens professeurs de lettres modernes, Alain et Véronique Chestier ont publié en 2013 Littérature et progéniture chez l'éditeur dolois DMODMO. Ils partent du constat que 60% des 252 écrivains du 16e au 20e siècles, étudiés par les élèves, n'ont pas eu d'enfant... Comme Proust, Beauvoir, Gide ou Cocteau...

alainetvero

Sur deux cent cinquante-deux écrivains répertoriés, allant du début du XVIème siècle jusqu’au milieu du XXème et connus pour être étudiés dans les programmes scolaires ou universitaires, plus de soixante pour cent n’ont pas eu de descendance reconnue.

[…]

En d’autres termes, littérature et progéniture ne seraient-elles pas, dans une certaine mesure, incompatibles ? (Extrait de la quatrième de couverture).

Les deux auteurs s’attachent à répondre à cette question qui pourrait paraitre anodine au regard de certains grands enjeux concernant le développement, ou la survie de notre espèce.

En vérité, elle n’est pas si anodine que cela. Elle touche à l’essence même de notre humanité. À notre rapport à la mort, à cette question lancinante que nous nous posons tous : que restera-t-il de moi quand je ne serai plus ?

Littérature et progéniture, d'Alain et Véronique...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !