Grâce à Belin et son belinographe, la photo voyageait

L'inventeur de l'appareil à transmettre les photos par téléphone, né à Vesoul, est mort il y a cinquante ans. Jusqu'au 18 mars à la bibliothèque Louis-Garret, une exposition retrace son parcours méconnu d'ingénieur et de précurseur. Un buste sera installé ce lundi 4 mars.

belin-1

Phototélégraphie ou téléphotographie, cela a longtemps été le moyen de réduire les distances pour partager des photos. Le belinographe était encore en usage il y a quelques années dans la presse. Nombre de journalistes ont manipulé le « belino » portatif pour transmettre les illustrations de leurs reportages. On se souvient assez peu que le vésulien Edouard Belin en a été le créateur tout comme il fut partie prenante de la course à l'invention de la télévision.

Né à Vesoul le 5 mars 1876, il n'est retourné en Haute-Saône qu'en 1951, en pleine notoriété et y devenant citoyen d'honneur. Notoriété relative, selon Geneviève et Maurice Coussement, maîtres d'oeuvre de l'exposition, « du fait certainement d'une culture scientifique peu valorisée en France. » A sa mort, le 4 mars 1963 à Territer en Suisse, la ville de Vesoul lui a rendu hommage en donnant son nom à une rue, à un lycée et en...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !