Filière comté : la Confédération paysanne veut interdire le glyphosate

Le syndicat qui défend des petites fermes autonomes a souvent proposé des mesures adoptées par les organisations majoritaires de la zone comté, comme la proscription des OGM et des résolutions anti-Tafta. Après l'exemple d'une ferme-ouverte à Salins-les-Bains, il proposera une visite à Saint-Julien les Russey le 28 avril.

gaec-f-belin

« Ce n'est pas le marché qui doit dire ce qu'on fait sur nos fermes ! Ce n'est pas le marché qui doit décider de la production de comté ! » Éleveur bio à Plasne, sur le premier plateau du Jura, Guy Mottet est un paysan agronome. Il n'a pas son pareil pour décrire, au coup d'oeil, la différence entre une prairie naturelle à la riche diversité floristique et un pré de fauche dopé aux « nitrates qui privilégient les graminées productives » au détriment des plantes plus tranquilles.

Il n'est pas contre les nitrates par principe. Selon leur forme, fumier enrichissant la terre dans la durée ou lisier nourrissant la plante au moment où elle en a besoin, les nitrates peuvent être le meilleur des fertilisants. Mais le lisier est un redoutable polluant des eaux s'il est épandu sous une pluie battante ou sur la neige, sur un sol superficiel où le karst affleure ou quand la végétation attend son heure en hiver....

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !