Du grand écran aux musiques actuelles

« Le projet voit le jour suite à une manifestation de jeunes » rappelle Martial Bourquin, sénateur-maire d’Audincourt et président du Moloco.

P1040629

« Un projet qui voit le jour suite à une manifestation de jeunes » rappelle Martial Bourquin, sénateur-maire d’Audincourt et président du Moloco, nouvel « espace musiques actuelles ». Plus qu’une salle de concerts dans l’ancien cinéma le Lumina (créé en 1928 et où 10.000 films ont été projetés dont Métropolis de Fritz Lang à ses tout débuts), le Moloco se veut, selon son directeur, David Demange, « un lien plutôt qu’un lieu ». C’est la convivialité, les échanges qui seront favorisés dans l’ensemble du nord Franche-Comté. Pour cela : une salle de 550 places debout, la possibilité d’une « résidence de création », trois studios de répétition, un autre d’enregistrement, un centre de ressources et un bar pour accueillir des artistes, un public éclectique.

« La culture, un chapitre-clef »

Tous les intervenants, élus et...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !