Daral Shaga : s’il vous plait, dessinez moi un Opéra

Pas facile de traiter le thème du mur et des frontières à l'opéra quand ni la musique ni le texte ne les franchissent. Le Daral Shaga joué cette semaine à Besançon a déçu le musicien de Factuel.

daral_shaga_

Le plus réussi de Daral Shaga, joué cette semaine à Besançon par la compagnie Feria Musica, concerne la participation des cinq acrobates : Anke Bucher, Renata do Val, Mark Pieklo, André Rosenfeld Sznelwar, Laura Smith.

Leurs performances sont de véritables moments de virtuosité, de sensibilité et d’émotion. La création lumière, la beauté des costumes participent à l’existence véritable des thèmes du mur, de la frontière, de la fuite et de l’exil qui sont annoncés comme objet principal de cet opéra-carrefour. Pour le reste, la soirée fût bien longue, quoique le spectacle ne dure qu’une heure et dix minutes.

Dans ce spectacle, il y a donc un mur, une frontière. C’est tour à tour un tulle, un échafaudage ou le rideau de fer du Théâtre Ledoux. Sur ces différents supports, des projections du spectacle en train de se jouer, sont sensés donner un plan de coupe, un...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !