Ce savoir qui conduit à la sérénité

Dans son essai sur la question de la mort, « Le jardin d’Épicure », Irvin Yalom emprunte des pistes de réflexion, des amorces de réponses, à la philosophie, à la littérature et au cinéma, mais aussi aux patients qu’il reçoit en thérapie.

jardindepicure

Pour devenir sage apprends à écouter les chiens sauvages qui aboient dans ta cave.

C’est avec cette citation de Nietzche que le thérapeute et écrivain Irvin Yalom répond à une interrogation de Mark, lui-même thérapeute.

Dans son essai sur la question de la mort, Le jardin d’Épicure, Irvin Yalom emprunte des pistes de réflexion, des amorces de réponses, à la philosophie, à la littérature et au cinéma, mais aussi aux patients qu’il reçoit en thérapie. Son objectif, à l’instar des philosophes, est de nous aider à panser la blessure de la mortalité et à nous aider à façonner des vies harmonieuses et paisibles.

Le Jardin d’Épicure, d'Irvin Yalom, Galaade Éditions, 320 pages, 22,90 €.

À panser la blessure de la mortalité, et aussi à la penser.

Rude tâche à laquelle il se livre. Une maxime de François de La...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !