Artistes en résidence permanente à Marnay

« Quand on travaille sur la pierre, on est sur du velours... » Alain Menegon préfère le procédé à plat de la lithographie sur pierre à la calcographie sur métal ou sur bois. « Il y a plus de sensibilité, le métal est plus agressif... » Et le bois ? « Il y en a deux sortes... »

Alain Menegon, Rémy Pidancet, Patrick Pasteur

« Quand on travaille sur la pierre, on est sur du velours... » Alain Menegon préfère le procédé à plat de la lithographie sur pierre à la calcographie sur métal ou sur bois. « Il y a plus de sensibilité, le métal est plus agressif... » Et le bois ? « Il y en a deux sortes, le bois de fil et le bois debout, selon le sens des fibres... Comme on ne peut pas tout faire, j'ai décidé de faire une chose à fond... La litho, c'est de l'estampe, pas de la gravure... » Il dit ça comme si le dessin, à l'encre ou ou crayon, était une caresse sur la pierre. Cette pierre qui attire l'encre ou attire l'eau, c'est selon... « Après le dessin, on passe dessus la préparation, un truc chimique à base de gomme arabique qui va rendre les blancs hydrophiles et les noirs amoureux des grains... » C'est n'est qu'après le passage sous presse que vient la révélation : « on enlève...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !