Trois femmes et un confinement / Jour 4

Comment revenir à nos récits en cours ? Et comment transformer ce que nous vivons, et qui prend beaucoup de place, en histoire ? Car le récit est une affaire de distance, une affaire de temps. Ce que nous vivons en ce moment, nous ne pouvons que le chroniquer, et c’est tout à fait différent.

anouk_2

JOUR 4 – MIMI

Je suis laïque, profondément, viscéralement laïque. Pas laïcarde, laïque. Non, ce n’est pas une de mes névroses, c’est un principe de vie, un principe philosophique… Je respecte les gens sans religion, et je respecte les religions. À condition qu’elles ne viennent pas, comme le fait le coronavirus, tuer et fiche en l’air les équilibres sociaux.

Dans les livres qui pourraient nous occuper dix ans, nous les trois femmes recluses… non confinées… il y a, entre autres, l’inévitable Recherche du temps perdu, de Proust, ainsi que sa correspondance. L’Illiade et l’Odyssée. Ulysse de Joyce. Don Quichotte, de Cervantes. Les misérable, Notre-Dame de Paris, de Victor Hugo. Des piles de polars. 2105, Mémoire interdite, le dernier roman d’Anouk en direction des jeunes adultes, mais que moi, qui suis une adulte plus que confirmée, j’ai lu avec jubilation. Et La Bible. 3176 pages. Évidemment, La Bible réécrite par des...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement connectez-vous

Si vous ne possédez pas d'abonnement:

N'hésitez plus, Abonnez-vous !

Pourquoi Factuel.info est payant ?

  1. C'est un journal indépendant des pouvoirs économiques, financiers et politiques
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif en savoir plus

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !