Trois femmes et un confinement/Jour 15

 Le choc, les ondes de choc… un chat...

S’il est collectif, le choc est aussi individuel. Il se ressent différemment suivant un nombre de facteurs liés à notre histoire personnelle. Le choc évoque quelque chose de violent. Et ce qui se passe depuis quelques mois est très violent. Le choc qui nous atteint de plein fouet génère de la violence, s’il génère aussi de la solidarité

comite_de_redaction_2-311x414

 

JOUR 15 – MIMI

Aujourd’hui, entretien téléphonique avec Aline Chassagne, sociologue et anthropologue. En fin de semaine et dans Factuel, vous trouverez le compte rendu de cet entretien, ainsi que la chronique sur son livre : Soins et prison. Enquête auprès de détenus gravement malades.

Dans ce travail de recherche, elle parle du « choc carcéral » ressenti par les personnes qui arrivent en prison, et des risques de suicide dans cette période. Je ne suis pas incarcérée, je suis confinée. Mais ce mot de choc reflète bien ce que je ressens. S’il est collectif, le choc est aussi individuel. Il se ressent différemment suivant un nombre de facteurs liés à notre histoire personnelle. Le choc évoque quelque chose de violent. Et ce qui se passe depuis quelques mois est très violent. Le choc qui nous atteint de plein fouet génère de la violence, s’il génère aussi de la solidarité. On parle également des ondes de...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !