Sylvain de Saturne à la Rodia

sdesaturne

En première partie de Pascal Mathieu, Sylvain de Saturne chante pieds nus les choses de la rue. Calaisien, il chante les clandestins de Sangatte. Il joue du blues sur une guitare acoustique, parfois accompagné d'une boîte à rythme. Il raconte des conneries entre les morceaux, interpelle le public, fait des jeux de mots : « Tropicalaisien » car il écoute aussi de la musique des tropiques... « Calais ma ville, Calais ma belle, Calais  belle ma ville ». C'est pas à Besançon qu'on dira le contraire ! 

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !