Nicolas Bourgoin : « des anciens copains m’ont accusé d’avoir retourné ma veste »

Le chercheur a été exclu d'une revue universitaire et accusé d'être passé à l'extrême-droite pour avoir accordé un entretien à un site d'extrême-droite. Il n'en partage pas pour autant les orientations et s'en explique.

Vous avez été présenté par des militants « anti-fa » comme fricotant avec l'extrême-droite en raison notamment d'un entretien que vous avez accordé au site d'Alain Soral, ou encore d'un soutien à Dieudonné... Cela a conduit à des universitaires de vous exclure du comité de lecture de la revue ¿ Interrogations ? Qu'en dîtes-vous ?

Le syndicat gauchiste AMEB, association multiculturelle des étudiants de Besançon, m'a accusé d'avoir retourné ma veste. Ce sont des anciens copains qui avaient beaucoup apprécié La Révolution sécuritaire. Ils ont perçu un changement radical en janvier 2014 quand il y a eu la circulaire Valls sur Dieudonné. J'en avait fait l'analyse d'un danger pour les libertés, analyse reprise par d'autres, notamment des juristes comme Maître Eolas. J'ai alors été approché par Alain Soral qui a repris mon article sur son site. Égalité et Réconciliation m'a donné une tribune qui a fait passer la fréquentation de mon...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !