Les pépites et les scories de la crue…

Comme de nombreux Bisontins, on s'est laissé envahir par la contemplation des eaux du Doubs s'étalant dans son lit majeur à Micaud... Mais que cachent donc les « laisses de crue » ? Que sont ces marques témoignant qu'il n'y a pas que de l'eau à être passé par là ?

eau

Les inondations ne font pas qu'entraver la circulation motorisée, provoquer des centaines d'interventions des pompiers, enquiquiner les propriétaires de caves, noyer des habitations ou des usines construites en zone inondable, provoquer du chômage technique...

On dit que les rivières sortent de leurs lits, mais on se trompe : un cours d'eau a un lit mineur, où il coule l'essentiel du temps, et un lit majeur, où il s'étale de temps en temps quand la pluie tombe en abondance, quand la neige fond... Il n'y a pas si longtemps, on se lamentait du niveau bien bas des nappes phréatiques. Elles se rechargent quand les lits majeurs ne sont pas entravés, bétonnés, construits, imperméabilisés...

A voir les sourires et les exclamations des Bisontins venus ces derniers jours en masse contempler le spectacle du Doubs s'étaler dans son lit majeur du parc Micaud, on constate que beaucoup ont intégré le respect de la nature, y compris dans sa dimension sauvage. Ne...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !