Les IUT prêts au bras de fer

Il y a trois ans, étudiants et enseignants de nombreux IUT s'étaient mobilisés contre l'une des conséquences de la loi LRU, la loi Liberté et Responsabilité des Universités votée à l'été 2007. En accordant une large autonomie aux présidents d'universités, elle leur permettait de récupérer les crédits « fléchés » destinés à leurs composantes que sont les IUT, en les noyant dans leur budget.

« Cela fait deux ans qu'on se bat avec le ministère pour qu'il fasse appliquer des textes que ne respectent pas les présidents d'universités. » Faisant mercredi dernier aux professeurs le compte rendu d'une assemblée générale des directeurs et des présidents des 115 IUT du pays, le directeur de celui de Besançon-Vesoul, Joël Pierre-Eugène, n'a pas caché son agacement et son inquiétude.Il y a trois ans, étudiants et enseignants de nombreux IUT s'étaient mobilisés contre l'une des conséquences de la loi LRU, la loi Liberté et Responsabilité des Universités votée à l'été 2007. En accordant une large autonomie aux présidents d'universités, elle leur permettait de récupérer les crédits « fléchés » destinés à leurs composantes que sont les IUT, en les noyant dans leur budget. Il s'agit notamment de gestion de ressources humaines et de taxe d'apprentissage versée spécifiquement aux IUT...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !