Le lisier sur la neige, ça continue !

Le collectif SOS Loue et rivières comtoises produit des images d'épandages les 22 et 23 janvier dans la moyenne vallée de la Loue, à Chouzelot et entre Cramans et Arc-et-Senans. En charge de la communication, Philippe Koeberlé dénonce « la tolérance coupable de la justice ».

cramans_2_2017

« Les épandages sur sol gelé et enneigés au bord de la Loue continuent comme si de rien n’était », dénonce le collectif associatif SOS Loue et Rivières comtoises. La pratique est pourtant interdite depuis plusieurs années et l'interdiction relayée par la presse syndicale agricole. « Les coupables ne risquent absolument rien de la justice qui classe en général ces affaires, ou se contente d’un rappel à l’ordre », poursuit le collectif qui dénonce « la tolérance coupable de la justice envers le monde agricole ».

« On n'a pas souvent des images », explique Phlippe Koeberlé, de la cellule communication d'SOS-LRC. Les photos prises par un promeneur et un adhérent dans la moyenne vallée de la Loue, à Chouzelot, près de Quingey, et un peu plus en aval, entre Arc-et-Senans et Cramans, à la lisière du Doubs et du Jura, sont des documents édifiants à verser au dossier désormais épais des atteintes à l'environnement. De celles qui donnent...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !