La FDSEA menacée en Haute-Saône

La Haute-Saône est l'un des rares départements où la FDSEA peut être mise en difficulté à l'occasion des élections aux chambres d'agriculture du 31 janvier. Le puissant syndicat avait obtenu en 2007 une majorité relative (47,69 %) lui permettant d'emporter le scrutin face à trois listes qui aujourd'hui se présentent unies sous la même bannière. Celle-ci est conduite par Laurent Delain, ancien vice-président de la FDSEA qu'il a quittée en 2006 en raison de désaccords touchant autant à la ligne politique qu'à l'éthique.

delain

La Haute-Saône est l'un des rares départements où la FDSEA peut être mise en difficulté à l'occasion des élections aux chambres d'agriculture du 31 janvier. Le puissant syndicat avait obtenu en 2007 une majorité relative (47,69 %) lui permettant d'emporter le scrutin face à trois listes qui aujourd'hui se présentent unies sous la même bannière. Celle-ci est conduite par Laurent Delain, ancien vice-président de la FDSEA qu'il a quittée en 2006 en raison de désaccords touchant autant à la ligne politique qu'à l'éthique. Il partageait sa démarche avec Guy Mercier, ancien premier-vice président de la chambre, qui conduira en 2007 une liste de « déçus de la fédé » qui s'étaient constitués en un nouveau syndicat, Haute-Saône Terre de Projets, et avaient obtenu 21,39 %, la Confédération paysanne et la Coordination rurale suivant avec respectivement 17,69 % et 13,23 %. Guy Mercier est aujourd'hui en...

L'accès à l'article intégral est réservé aux abonnés.

Si vous possédez un abonnement, connectez-vous :

Pourquoi Factuel Info est payant ?

  1. C'est un journal sans publicités, indépendant des pouvoirs économiques, etc...
  2. Son projet éditorial consiste à publier juste plutôt que juste publier
  3. C'est un journal participatif En savoir plus
Voir nos offres d’abonnements

Newsletter

Lisez la Lettre de Factuel

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !